Tabou le polyamour ?

”Ah oui alors ! Mais c’est carrément l’enfer sur terre ! Comment rationnellement peut on être en capacité d’aimer de la même manière, ou pour le moins au même degré plusieurs personnes en même temps, au même moment ? C’EST ignoble !”
Et non, Onfrey n’est pas dans le coup !

Bien des sottises ont souvent été dites et jamais vérifiées.

Oui, l’ignominie
ou l’ignorance font partie de l’humanité.

Tout comme peut l’être le polyamour. Aimer sans contrainte et sans condition plusieurs personnes en même temps ne signifie pas une quelconque polygamie. Cela implique, qu’il n’y a pas de dominant ou dominé contrairement à la polygamie où généralement il y a un acte de soumission plus ou moins consenti de la part de plusieurs partenaires. La beauté de certaines communautés… Bip… le démontrent allègrement ! Oui, entre autres, les Mormons blancs et bien virils masculins apprécient de jeunes filles dociles et multiples. Telle n’est pas la conception du polyamour.

Pour le comprendre…

Pour cela, chaque parent ayant plusieurs enfants peut le comprendre. De la même manière, celle ou celui qui est issue d’une grande fratrie peut le comprendre. Ou enfin, chaque individu qui pour des raisons diverses et variées aime des artistes.

Aussi, tenant en nous là.

Sortons du schéma familial et reprenons le cas exemplaire des artistes. Vous les aimez. Et ceci pour leur talent respectif. Ou aussi, juste parfois, car leur personnalité vous touche. Ou encore, parce que vous avez découvert, une scène, une chanson, un mouvement qui vous rapproché d’elle ou lui. L’espace d’un instant, imaginez que cela soit réciproque. Et que du coup, avec ces différentes personnes vous entreteniez une relation forte voir fusionnelle sur un sujet, une passion ou un instant fabuleux renouvellé.

Et puis pourquoi pas !?!

Le polyamour c’est exactement comme pour tout parent. Car le polyamour n’intègre pas obligatoirement la notion sexuelle. Mais tout parent, a la naissance de son premier enfant va se demander ”comment vais je aimé cet enfant plus que mon partenaire, mes parents, mon chien ?” Et a chaque naissance pour un parent, c’est toujours la même question. Pourtant, systématiquement, si vous êtes en forme, votre coeur va juste s’agrandir pour laisser toute la place à l’enfant accueilli.

Le polyamour n’est pas un baisodrome

Et oui, joli fantasme pour les bonimenteurs qui voudraient bien participer à des partouzes. Non, le sexe n’est pas le cœur du polyamour. Il en fait parti mais n’est pas une généralité. Et pour aller plus loin, de façon on ne peut plus claire, ce n’est pas parce que nous partageons la même maison que nous avons tous ou toutes des relations sexuelles ensemble. Aimer, c;est  très largement au delà du désir sexuel. C’est vouloir être deux mais à plusieurs, partager une respiration et ne pas se contenter d’un binôme. Les amours sont divers et c’est heureux. Mais, cela doit être consenti, soutenu et validé par tous les partenaires. Cela pourrait se nommer l’amitié beaucoup plus forte que n’importe quel autre sentiment. Ou encore, l’amour platonique avec parfois du sexe. Et enfin, c’est une passion partagée qui ne fait que du bien à chacun sans blesser quiconque.

C’EST un art humain délicat mais cela existe. Car être un humain est un art délicat.

Ici, une annonce :
0 Commentaires

Donnez votre avis !

©2021 inverti

ou

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

ou

Create Account

Lire les articles précédents :
Intersexe : vers une fin des mutilations en France ?

Rappelée à l'ordre par l'ONU, par la Délégation interministérielle à la lutte contre le racisme, l’antisémitisme et la haine anti-LGBT,...

Fermer