#TchetchenieURGENCE : l’extermination aurait commencé.

D’après plusieurs médias, le gouvernement Tchétchène aurait commencé l’extermination des homosexuels.

Plusieurs témoignages ont confirmés que la population homosexuelle tchétchène était traquée en Tchétchénie. Les victimes affirment qu’elles ont été arrêtée et enfermée dans des camps. Puis elles ont été d’humiliation, d’électrocution ainsi que de torture.

Ramzan Kadyrov, le président de la Tchétchénie a déclaré il y a quelques semaines qu’il n’y avait pas d’homosexuels en Tchétchénie. Pour autant, il continue son épuration qu’il qualifie de “préventif“.

D’après l’AFP, plusieurs tchétchènes homosexuels auraient fuis le pays dans le but d’éviter les persécutions ou la mort.

Un député anglais tire la sonnette d’alarme.

Sir Alan Duncan, député britannique et ministre d’État au Bureau des Affaires étrangères et du Commonwealth, s’est exprimé au Parlement britannique sur la question de la Tchétchénie le 20 avril dernier. Il aurait eu accès à des informations confirmant ces persécutions et dévoilant leur ampleur.

Selon le journal The Independent, le député a expliqué que “le président  Ramzan Kadyrov veut que la communauté gay soit éliminée d’ici le début du Ramadan“.

La Russie appuie l’épuration.

En Russie, des militants ont dénoncé la répression orchestré par le gouvernement tchétchène. Les médias annonceraient 17 militants arrêtés lors de la manifestation à Saint-Pétersbourg. Un sitting (mise en scène) avait été organisé dans le but de dénoncer la purge en Tchétchénie.

Rappelons que François Fillon, Marine Le Pen et Jean-Luc Mélenchon sont pour un rapprochement avec la Russie et Vladmir Poutine.

<

p style=”text-align: justify;”>Sources : Le Monde – The Independent

Ici, une annonce :
0 Commentaires

Donnez votre avis !

©2021 inverti

ou

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

ou

Créer un compte