Ici, rien d’homophobe, mais juste un problème de référence religieuse.

La régie publicitaire de la SNCF et de la régie publicitaire de la SNCF  ont refusé de diffuser une campagne du magazine Têtu. En Une du magazine, une image de Bilal Hassani en Christ. Et c’est ceci qui fâche. La régie Mediatransports l’explique dans un communiqué :

Dans nos contrats avec les opérateurs de transports et en l’espèce la SNCF et la RATP, il nous est impossible d’afficher des visuels où sont présentes des références religieuses

Même si pour le magazine Têtu, Bilal Hassani est la personnalité LGBTi de l’année, la comparaison avec le Christ est de trop pour les transporteurs. Aucune comparaison, aucune référence à une religion n’est autorisée.

Ce revers des régies publicitaires des transports parisiens reste néanmoins un très bon coup de publicité pour le magazine Têtu, car forcément, tout le monde en parle.

Pas la première fois que les régies censures.

Beaucoup ont dû revoir leur copie. Quel que soit le motif religieux ou politique, les régies censurent. Les chasseurs se voulaient les premiers écologistes de France. Les régies ont imposé un point d’interrogation à leur slogan : Chasseurs, premiers écologistes de France ?

L’association Greenpeace voulait dénoncer les beaux discours et le manque d’action dans le réchauffement climatique. Les régies ont dit non car le propos était trop politique.

 

0 Commentaires

Donnez votre avis !

©2022 inverti

ou

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

ou

Créer un compte