inverti : toute l'actu gay (lgbt), geek, sport, culture…

La communauté gay qui casse les codes – Gay, Geek, Sport, LGBT… N'ayez plus honte d'être inverti !

Tuer n’est pas jouer. Il y a comme un souci dans la France égalitaire, non ? Pour la PreP, circulez, y a rien à voir…


20 septembre 2019 - lemarquis


Pourquoi la PreP n’est elle pas accessible dans tous les départements de manière égalitaire ? Sommes nous en France ? Ne serions pas en 2019 ?

La France inégalitaire.

Depuis 2016, la PrEP révolutionne les modes de préventions contre le VIH dans le monde. Mais en Champagne-Ardenne, sa mise en place est laborieuse : dans l’Aube et la Haute-Marne, elle est au point mort. Les patients doivent se rendre à Paris ou à Reims, où il n’y a qu’un seul médecin prescripteur. D’autres régions sont sans doute touchées. Mais tel est bien le constat glaçant effectué par France 3.

Le Refus.

“Dans certains hôpitaux ça se passe très bien, et dans d’autres, c’est catastrophique” résume Philippe Malfrait, responsable Grand Est de l’association AIDES, qui lutte depuis 1984 contre le sida. “A Troyes, il y a carrément un refus de faire des consultations PrEP”. L’association reçoit d’ailleurs régulièrement des coups de téléphones de patients déboutés, y compris par les CeGIDD (centres gratuits d’information, de dépistage et de diagnostic). En Haute-Marne et dans l’Aube, aucun médecin ne maintient de protocole PrEP.

Les gens nous contactent et nous racontent qu’on leur a dit qu’il n’y avait pas de créneau pour la PrEP,  ou parfois ils arrivent à être mis sous PrEP avec une première ordonnance, mais ils n’arrivent pas à avoir de renouvellement
– Un bénévole de l’association AIDES

Plaisanterire ?

Car si cela était uniquement une plaisanterie, depuis 2016, nous présumons que les pouvoirs publics auraient réagi. Mais non. Tel n’est pas le cas. Pas plus non plus que l’Ordre des médecins. Seules les associations de lutte contre le VIH tirent le signal d’alarme. Sont elles entendues ? NON.

Pire, il y a des tensions et fausses informations qui circulent entre associations et milieu médical. Un enfer pour beaucoup de personnes qui pourraient être sauvées.

“Il y a plein de médecins qui sont choqués, et qui ne veulent pas prendre en charge des patients PrEP” reconnaît le Dr Lambert Dessoy “ils disent que c’est la porte ouverte à tout, à plein de pratiques”. Entre les associations de patients atteints du VIH et le milieu médical, le désaccord n’est pas toujours loin. “A entendre [AIDES], tous les homosexuels devraient se mettre sous PrEP” confie le Dr Lambert Dessoy “je sais que ça énerve beaucoup de personnes. Ils ont aussi ce discours selon laquelle la PrEP est efficace à 100% “.

 

Source : Nos amiEs de France 3

Donnez votre avis !

%d blogueurs aiment cette page :
Lire les articles précédents :
Lorsque l’enfance est tuée. Mika lance une lettre ouverte à Emmanuel Macron. “L’enfant bleu.”

L'ode à la vie : cela devrait être ainsi pour tous les enfants. C'est bien ainsi que j'ai nommé ce...

Fermer