Tunisie : le candidat gay qui dérange.

Le 31 août nous saurons si un candidat gay sera présent aux élections présidentielles du 15 septembre. L’avocat Mounir Baatour qui affiche son homosexualité et se présente comme défenseur des droits des LGBTIQ et même s’il est contesté au sein de cette communauté, a déposé jeudi sa candidature, une première dans le monde arabe. Pour sa formation, le Parti libéral, cette candidature est “une première qui fera, nul doute, référence dans l’histoire”.

L’homme qui dérange.

“Le fait que je sois homosexuel ne change rien du tout. C’est une candidature comme les autres qui n’a rien d’unique. J’ai un programme économique, social, culturel et éducatif de tout ce qui intéresse les Tunisiens dans leur vie quotidienne.”

En juillet, plusieurs associations LGBTQ ont déjà exprimé leur opposition à sa candidature.
Nous ne soutenons pas la candidature de M. Baatour (…) qui ne représente en aucun cas la communauté LGBTQ, ni notre mouvement en Tunisie […] Nous considérons que M. Baatour représente, non seulement une menace mais aussi un énorme danger pour notre communauté.
Parmi les 18 signataires, figurent 11 associations tunisiennes comme Chouf et Mawjoudin, et Queer of the Bled, association enregistrée en France qui veut rendre plus visibles les personnes LGBTQ migrantes et des pourtours de la Méditerranée.

Qui veut réellement “flinguer” sa candidature ?

0 Commentaires

Donnez votre avis !

©2021 inverti

ou

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

ou

Créer un compte