inverti : toute l'actu gay (lgbt), geek, sport, culture…

La communauté gay qui casse les codes – Gay, Geek, Sport, LGBT… N'ayez plus honte d'être inverti !

Tunisie : Violé, humilié et condamné !


15 mai 2019 - David Chevalier


Le jeune tunisien avait porté plainte pour viol, hélas il sera inculpé pour homosexualité.

Tunisian and rainbow flags were raised at a march against terrorism during the World Social Forum in Tunis, March 2015. © 2015 Mawjoudin Association

Alors que dans les riads, les tunisiens s’en donnent à cœur joie avec les touristes, le gouvernement via les juges continuent d’emprisonner les personnes homosexuelles. Un gouvernement qui va à l’encontre de son peuple, toujours pour mieux le maîtriser.

Un faux espoir.

En 2016, il y eut un faux espoir. La justice avait donné raison à l’association Shams contre l’avis du gouvernement. L’association tunisienne était la première et hélas la seule association à défendre les droits des personnes lesbiennes, gays, bisexuelles, transgenre et intersexes.

Mais en 2019, le gouvernement veut en finir avec Shams et les personnes homosexuelles. Le 20 février de cette année, le gouvernement a fait appel de la décision. Et il se pourrait bien que les juges suivent cette fois, l’avis du gouvernement. Car la carte Charia a été posée sur la table.

Cette association heurte la sensibilité arabo-musulmane du peuple tunisien (…) elle contrevient aux valeurs islamiques de la société tunisienne, qui rejettent l’homosexualité et interdisent ce comportement qui lui est étranger – discours tenu par le représentant du gouvernement tunisien.

Toujours selon Shams, en 2018, 127 personnes ont été condamnées à des peines de prison pour homosexualité, contre 79 en 2017, et 56 en 2016.

La lutte continue et se renforce !

Plusieurs associations  dont Shams, Human Rights Watch, All Out, saisissent tous les recours possibles que ce soit pour la libération du jeune homme condamné pour homosexualité alors qu’il venait porter plainte pour un viol mais aussi contre l’article 230 du Code pénal condamnant à de la prison toutes personnes ayant des pratiques homosexuelles.

En février, l’ONU s’était jointe également à l’appel pour demander au gouvernement tunisien de ne pas fermer l’association Shams.

Crédit image : Mawjoudin Association

Donnez votre avis !

%d blogueurs aiment cette page :
Lire les articles précédents :
La LFP fait son coming out.

Lundi 13 mai, la Ligue de Football Professionnel organisait une conférence de presse dans ses locaux. Elle y a associé...

Fermer