inverti : toute l'actu gay (lgbt), geek, sport, culture…

La communauté gay qui casse les codes – Gay, Geek, Sport, LGBT… N'ayez plus honte d'être inverti !


Homoslahaine, portraits croisés.

Catégories : Médias

Ici, une petite réclame...

homoslahaine banJe suis contre les homos, les gens ont oublié Sodome et Gomorrhe, ils ont la mémoire courte…

Homoslahaine nous a montré plusieurs portraits, de religions différentes, de milieux sociaux différents, de sexes différents, d’âges différents. Ils ont pourtant tous un point commun : rejetés parce qu’ils sont homosexuels.

Un jeune, fraichement parisien, sort de boite et cherche un taxi sur Paris. La suite, vous la connaissez. Il est laissé pour mort dans un parc et ses agresseurs partent en vacances le lendemain. Par chance, il survit et a réussi à retrouver la parole et la mobilité pour pouvoir témoigner. Témoigner de la haine qu’ont d’autres humains vis à vis de lui.

Un acteur gay, jouant un gay, dans une série populaire. Tout le monde le connait et est même avec son camarade acteur, le couple préféré de la série. Mais la Manif Pour Tous est passée par là. Libérant la parole aux extrémistes, ce même acteur se fait agresser dans un centre commercial. Il sera en arrêt pendant plus d’un mois.

Capture d’écran 2014-12-10 à 01.25.00

Il est jeune, souriant, beau et est l’enfant chéri d’une famille juive-orthodoxe appréciée dans le quartier où ils habitent. Il était un enfant heureux et aimé. Un jour, il tombe amoureux d’un garçon de 22 ans. La mère fouille et elle découvre la vraie vie de son fils. En moins de 24 heures, sa vie se transforme en enfer. Frappé, humilié, violenté et jeté dehors, il se retrouve dans la rue. Il trouve une place au Refuge et réussit à se reconstruire.

Elle est belle, vient du sud de la France et vit dans une famille de confession musulmane. Elle est au lycée comme la plupart des filles de son âge. Sauf qu’elle aime les femmes qui aiment les femmes. Son père, informaticien, trifouille dans ses historiques et découvre la sexualité de sa fille. Elle est humiliée par plusieurs membres de sa famille et mise dehors. Elle trouve une place dans un foyer et continue les études pour se battre et se reconstruire. Après plusieurs longs mois, elle essaie de reprendre contact. Et lors d’un énième coup de fil, elle dit “je t’aime” à son père, qui lui répond pour la première fois avec ces mêmes mots.

Elle vivait avec un homme et ses deux enfants sans vraiment être heureuse . Elle sort dans un bar lesbien et découvre sa véritable sexualité. Elle rencontre une femme et tombe amoureuse. Elles essaient de trouver un logement mais en 1994, la France n’était pas très ouverte. Elle subie des humiliations et finissent par céder en démangeant à nouveau.

Capture d’écran 2014-12-10 à 01.25.19

Elle était dans une famille traditionnelle et catholique. Elle se sentait oppressée par ce qu’elle entendait à la radio, dans la rue, dans le métro, au boulot… Chacun dans son entourage critique ouvertement les gays et leurs revendications. Ses proches lui conseillent d’aller dans les clubs libertins ou fréquenter un mec que pour une nuit.

Lui était avec son copain, en amoureux sur le trottoir. Pris d’un sentiment amoureux et festif, ils décident de se tenir la main. Puis plus rien. Il se réveille, dans sa marre de sang. Son copain veut garder en mémoire cet acte homophobe en plein débat sur le mariage pour tous. Sa photo va faire le tour du monde.

Il était homosexuel et voulait réussir dans la vie. Il a eu un diplôme lui permettant d’entrer dans le haut monde du commerce au Crédit Agricole. Il passe un concours interne, le réussi et postule pour avoir un poste correspondant à son concours dans la finance. Mais il ne l’aura jamais., à cause de sa sexualité. Il porte plainte, va en appel et en cours de cassation. Et il gagne contre le Crédit Agricole au bout de huit ans, sans jamais avoir le poste désiré.

Elle était employée dans un magasin. Elle commençait à accepter sa sexualité. Au boulot, tout se passe bien. Un changement du personnel fait que les têtes changent. L’ambiance n’est plus la même. Des bruits derrière le dos, des moqueries, puis des actes violents. Elle craque et finit par partir tout en dénonçant le laxisme de son patron.

Capture d’écran 2014-12-10 à 01.25.35

Victimisation ? Non : témoignage.

La principale responsable de cette remontée homophobe est bien sur La Manif Pour Tous qui a été un vecteur d’émancipation de la parole homophobe. Après le reportage et même durant, plusieurs membres de La Manif Pour Tous se défendent d’être homophobes. D’autres renvoient aux droits de l’enfant à avoir des parents. Et nous sommes d’accord avec eux. Un enfant, hétéro ou gay, a le droit d’avoir un père et une mère qui l’aiment. Or, durant ces témoignages, des parents hétérosexuels ont abandonné leur enfant. Ils l’ont frappé. Ils l’ont mis dehors, parce qu’il était homosexuel.

Comment des millions de personnes, peuvent-ils prétendre défendre cet idéal ? Que nous soyons musulmans, juifs ou chrétiens, comment, en connaissant notre religion, comment nous pouvons avoir autant de haine envers son enfant ?

Un grand merci à Infrarouge, Éric Guéret et Philippe Besson ainsi qu’à France 2.

Sources images : Infrarouge / Éric Guéret et Philippe Besson / France 2.

Ici, une petite réclame :

Ce sujet vous a plu ? Retrouvez d'autres articles dans les catégories suivantes : Médias

.

Par publié le 10 décembre 2014

Rédacteur sur le site actu.inverti.fr & Podcasteur de L'anonyme Podcast.

Donnez votre avis !

Read previous post:
La Haine, en une phrase, voire plus…

Nous continuons dans la thématique de la soirée... Voici 38 artistes, politiques et religieux avec des paroles homophobes. Retrouvez ces...

Close