inverti : toute l'actu gay (lgbt), geek, sport, culture…

La communauté gay qui casse les codes – Gay, Geek, Sport, LGBT… N'ayez plus honte d'être inverti !


Lio déchaine les tweets avec un monologue psy…

Catégories : Médias

Ici, une petite réclame...

Le Dictionnaire Universel Des Creatrices Book Launch - Paris

Imbroglio entre les droits et les devoirs.

Ce mercredi, dans un soir à la Tour Eiffel d’Alessendra Sublet, les invités et acteurs de la série “Fais pas si, fais pas ça” ont été comme nous tous, un peu surpris des propos de Lio.

Contexte :

Dans cette dernière mouture d’un soir à la Tour Eiffeil, Alessendra reçoit des personnalités pour aborder un sujet. Elle n’est plus seule sur le plateau mais invite des personnalités ayant marqué l’actualité ou permettant d’élargir le débat. Ce mercredi, la série “Fais pas si, Fais pas ça” était à l’honneur puisque les acteurs y étaient invités pour leur rôle mais également sur le fait que la série avait introduit des sujets de société tel que l’homosexualité.

Le débat sur le plateau glisse vers l’adoption mais également sur la PMA et GPA. Uun couple d’hommes homosexuels était présent pour témoigner sur ce procédé. Mais là, c’est le drame. Personne n’a vu venir le monologue de Lio :

Mes enfants ont vécu dans quelque chose d’absolument pas rassurant, quelque chose qui est très difficile et qu’ils payent…
Et ce que moi je voudrais, c’est qu’on puisse parler de la responsabilité que nous avons nous, adultes, envers nos enfants. C’est ça qui est mis à mal. C’est à ça qu’on ne réfléchit pas assez.
On parle de nos droits, et on a le droit d’adopter, et on a le droit de procréer médicalement assisté, on a des droits, on a des droits, on a des droits (…) et encore des droits. Et nos devoirs ? Et les enfants dans tous ça ? Moi c’est la question que je pose. Et j’ai fait la même bêtise. J’ai agité mes droits et mes droits. Et mes enfants, je les vois mal, ils sont mal, donc j’en parle.

Faux débat :

Il est tout de même à souligner que Lio a raison dans ses propos. Certains parents agissent par coup de cœur et oublient qu’il va falloir assurer pour les vingts prochaines années. Mais le problème de ce monologue, est la cible visée. Ce discours aurait dû entrer dans un débat sur le problème des familles nombreux voire monoparentale. Et pas uniquement sur un débat homoparentale.

D’ailleurs, l’émission parlait de toutes les familles et ce débat aurait pu avoir lieu dans la bonne case. Hélas, Lio a jugé bon d’en parler au moment de l’homoparentalité. Rappelons que Lio a eu six enfants de quatre pères différents.

Le problème ici présent n’est donc pas l’homoparentalité mais la multiplication dans une même famille de géniteurs différents. En aucun cas, Lio n’a apporté d’arguments ni d’éléments sur l’homoparentalité.

Ce qui choc ?

Les propos. Ils sont étrangement liés à ceux tenus par la “Manif pour Tous”. Droit de l’enfant, responsabilité, famille équilibrée… Pourtant, dans ses nombreux discours, Lio nous montre bien l’échec d’un idéal hétérosexuel. Le système homme-femme n’est donc plus le fameux cocon profitable à l’enfant que certains essaient de nous faire croire. Les couples hétérosexuels peuvent donc échouer dans l’éducation et le bien être des enfants. En cela, Lio nous l’a prouvé. Nous ne voyons pas en quoi les couples homosexuels pourraient faire aussi mal voire pire que les couples hétérosexuels.

Twitter !

Les réactions n’ont pas tardé à pleuvoir sur Twitter.

 

 

Record :

Grâce à ce buzz sur Twitter, Un soir à la Tour Eiffel a réalisé la meilleure audience depuis son lancement : 13,3 millions de téléspectateurs. Merci qui ?

Ici, une petite réclame :

Ce sujet vous a plu ? Retrouvez d'autres articles dans les catégories suivantes : Médias

.

Par publié le 05 décembre 2014

Rédacteur sur le site actu.inverti.fr & Podcasteur de L'anonyme Podcast.

Donnez votre avis !

Read previous post:
El Shad’ : 1er magazine gay algérien !

La pauvre Christine en perdrait son Latin... C'est une révolution en Algérie, El Shad' est le premier magazine gay à...

Close