inverti : toute l'actu gay (lgbt), geek, sport, culture…

La communauté gay qui casse les codes – Gay, Geek, Sport, LGBT… N'ayez plus honte d'être inverti !

Un brassard mal taillé et un passage piéton souillé, retour sur les polémiques du week-end.


21 mai 2019 - David Chevalier


Ça devait être un week-end arc-en-ciel, mais il a plus tourné à l’orage.

Lundi 15 mai, la LFP avait annoncé une action pour sensibiliser contre l’homophobie dans le sport. Le week-end dernier, les capitaines des équipes de Ligue 1 et 2 devaient mettre un brassard aux couleurs du Rainbow Flag. Même si la Présidente de la fédération avait dit que l’homophobie appartenait au folklore, Nathalie Boy de la Tour tenait à faire une action le week-end du 17 mai, journée de l’IDAHOT – journée internationale contre les LGBTiphobies.

Hélas son action a été un peu entachée par plusieurs capitaines qui n’auraient pas joué le jeu. Plusieurs capitaines dénoncent quelques difficultés à le maintenir au bras comme le confie le capitaine du FC Nantes au journal L’Équipe :

Il ne tenait pas bien. J’ai dû l’enlever au bout de 20 minutes mais c’était une bonne idée, comme il y a 4-5 ans quand on avait mis des lacets arc-en-ciel sur les chaussures.

C’est donc acté, remettons les lacets arc-en-ciel l’année prochaine et de qualité, sinon la même excuse risque de revenir.

Pinkwashing à la Bordelaise !

La ville de Bordeaux était fière d’inaugurer la semaine dernière son premier passage piéton aux couleurs du Rainbow Flag. Comme à Paris, cette initiative a eu droit à plusieurs réactions homophobes. Et dans le week-end, le passage piéton a été souillé de peinture rouge, rappelant le sang.

Tout le monde a pensé à une action homophobe. Et bien non. C’est l’association Riposte Trans qui a réalisé une performance scénique dans le but de dénoncer l’inaction de la Marie de Bordeaux dans la lutte contre les LGBTiphobies.

L’inauguration de ce passage piéton représente un affront direct : la seule action soutenant les LGBT+ à Bordeaux c’est… trois coups de pinceau.

Cette action fait grincer les dents de plusieurs associations LGBTi bordelaises. L’association Riposte Trans dénonce la proximité de l’association Girofard avec la municipalité. Riposte Trans dénonce également l’existence même de l’association Flag, association qui sensibilise contre l’homophobie chez les forces de l’ordre.

Difficile de comprendre pourquoi les homophobes s’unissent contre nous car honnêtement, la communauté LGBTi n’a pas besoin d’eux, elle s’est très bien se détruire toute seule.

Crédit image : Riposte Trans.

Donnez votre avis !

%d blogueurs aiment cette page :
Lire les articles précédents :
Taïwan : le mariage gay enfin voté mais nous sommes encore loin de l’égalité des droits !

Le gouvernement sous une menace de la Cour Constitutionnelle fait voter le mariage gay sur l'île ! Vendredi 17 mai,...

Fermer