Un marquis à la dérive sur le net :

La Pride parisienne se doit d’être un succès.

Comme à chaque fois, dès que la cause LGBTIQ+ est mise en lumière, comme par désenchantement, la LGBTphobie ressurgit, toujours de façon plus vile et crasse. Nantes, Paris, tout est bon dans les provocations. Est venu aussi le temps où des écrits d’incitation à la haine et au meurtre ont droit de cité dans toutes les “bonnes” librairies virtuelles ou réelles. Je n’en ferai pas de publicité, mais cela démontre que les combats sont très loin d’être gagnés. Ne serait que celui qu’on nous foute une paix royale et de nous aimer comme nous l’entendons dans un respect mutuel.
Nous ne pouvons aussi que nous inquiéter lorsque certaines associations sont mises à mal par des conflits internes. Surtout lorsque les “têtes d’affiche” prônent le besoin de respect et d’inclusion sans pour autant être eux même capables de faire régner ses valeurs pour leurs salariés.
En France, plus d’un(e) LGBT sur deux affirme avoir déjà fait l’objet au cours de sa vie d’une agression verbale ou physique en raison de son orientation sexuelle ou de son identité de genre, selon un sondage réalisé par l’IFOP pour l’Observatoire LGBT+ de la Fondation Jean Jaurès, soutenu par la Dilcrah.
Pas étonnant, dès lors, que ces agressions et discriminations poussent six personnes LGBT sur dix à “adapter” leur comportement dans l’espace social, pour éviter d’être victimes de LGBTphobies. Ainsi, 43 % évitent d’embrasser leur partenaire en public, 41 % de lui tenir la main, 34 % d’afficher leur orientation sexuelle ou leur identité de genre sur Internet, 34 % de fréquenter certains lieux et 28 % de voir certains proches.
Mais hélas, par ailleurs, la communauté, ou pour le moins les gays font ils attention à eux même ou à leur(s) partenaire(s) sexuel(le)(s) ? Où en est la prévention et la protection contre les IST-MST ? Triste et terrible constat que celui dressé lors de la soirée organisée jeudi soir sur le thème du Safer Sex.

Écornons un peu plus la laïcité.

Certes le symbole de faire du Chef d’Etat français un chanoine, mais bon, je crois que cela s’inscrit dans la tradition française depuis Henri IV… Mouais ! Il est vrai, qu’il est aussi co- Prince d’Andorre.
Pour autant cette nuit, dans la nuit du 26 au 27 juin, la laïcité a reculé. Et pas avec n’importe quel symbole.
Les députés de l’Assemblée nationale ont voté, par 109 voix contre 39, l’adoption de l’article 38 du projet de loi de confiance entre l’administration et les citoyens. Entérinant ainsi l’une des dispositions les plus polémiques du texte : désormais, les associations religieuses bénéficieront d’un traitement de faveur, puisqu’elles sont retirés de la liste des groupes d’intérêt qui doivent informer la Haute autorité pour la transparence de la vie publique (HATVP) de leurs rencontres et relations avec les autorités, depuis une loi de 2013.
Toutes les associations à but cultuel pourront désormais rencontrer des administrations ou des élus, et faire avancer auprès d’eux leurs idées, sans que le public ne soit informé, puisqu’il est maintenant implicitement suggéré par la loi que les religions défendent l’intérêt général…
Et où étaient tous les défenseurs de la laïcité lors du vote à l’Assemblée ? Dans leur lit ou étaient ils tous partis prier dans leur lieu de culte respectif ?
Et pourquoi pas auquel cas en faire autant avec les associations LGBTIQ+ ?
Car que je sache, nous ne défendons pas d’opinions religieuses ou politiques ? Encore moins un “clan” partisan mais bien une fraction de la population française dans toute sa diversité.
Chaque résident(e) en France doit bien avoir dans sa famille ou entourage une personne LGBT, puisqu’il semblerait que nous représentions 10 % de la population nationale…
Non ?!? Ça ne marche pas comme ça ? Bizarre !
Mais cela ne présage rien de bon pour la démocratie telle qu”elle était définie depuis 1905 en France. Dommage que peu en fassent grand cas. Et surtout que moi cela me choque autant…

Partir positifs !

Bien sûr tant et tant d’évènements cette semaine encore devraient nous alerter un peu plus sur le manque de politique humaine et équitable en France comme ailleurs dans le monde.
Mais, je me dis chaque jour, râler un coup cela fait du bien, on évacue et ensuite passons au plus vite au positif et à la bienveillance. Cela ne fonctionne pas toujours, mais, j’essaie tout de même. Et d’autres de par leur engagement quotidien ou ne serait ce que par leur vie et l’exemple qu’ils sont font que nous nous devons pour nous même et ceux qui nous entourent être meilleur. C’est un peu ainsi que Madame Simone Veil vécue. J’espère que l’Hommage de la Nation de dimanche sera à la hauteur de cette grande dame.

 

 

Bonne Pride samedi à Paris et bonne semaine à tous.

Votre dévoué,

Crédit photographique : libre de droits.

0 Commentaires

Donnez votre avis !

©2021 inverti

ou

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

ou

Créer un compte