inverti : toute l'actu gay (lgbt), geek, sport, culture…

La communauté gay qui casse les codes – Gay, Geek, Sport, LGBT… N'ayez plus honte d'être inverti !


Un marquis à la dérive sur le net :

Catégories : Actualités LGBT · Homophobie · Le billet d'humeur · Monde

Ici, une petite réclame...

Avant tout autre propos….

Il est certain qu’Inverti et ses rédacteurs peuvent parfois se tromper, trébucher sur des questions. La nuance est que nous n’avons pas de certitudes, ou alors, c’est là bien la seule de certitudes, nous doutons.Il est vrai que non sans vergogne, parfois, nous n’hésitons pas à dénoncer, pire parfois, questionner, nous questionner sans jamais pour autant prendre pour argent comptant les affirmations des uns ou des autres.
Certes, parfois, nous sommes exaltés, heureux ou émus, tristes ou en colère. Oui, cela arrive même chez les gens bien, les gens de bien, comme chez les gens de peu.

Les rédacteurs d’Inverti sont ils fréquentables ? Pas moins, ni plus que ne peuvent l’être ces personnes qui se disent marcher, marcheurs. Mais ceux là, au lieu d’avancer , se contentent de faire du sur place voir de reculer. Ils ont certes remplacé les “anciens politiques”, renversé la table, mais de façon concrète que font ils ? En un an, je ne sais pas. Je me contente de constater qu’au lieu de faire évoluer la société en tentant de toujours plus protéger le faible, seules les inégalités elles continuent à avancer, progresser… Mais, il est certain que nous sommes loin encore d’en être rendu à la société idéale des actionnaires et financiers qui ne font que faire progresser une certaine forme de société…

Aussi, je rassure tous les indécis, les “chefs” et autres bons penseurs… Nous doutions, doutons et douterons toujours. Et comme indiqué par ailleurs à l’interrogation d’un chef de cabinet je préfère le bon sens d’une dame pipi…

Je reste attaché à cette chanson et à ce propos. J’aime les gens qui doutent.

Parlons plutôt courage.

Tandis que certains traitent notre site de transphobe pour un article paru sur “Girl” qui au passage a obtenu la caméra d’or samedi dernier, certains tweets sont plus courageux et valeureux. Tous les courages ne se valent pas. Surtout bien caché derrière un écran. Certains s’exposent, osent, défient et accompagnent. D’autres se contentent simplement de porter des jugements hâtifs et sans fondements. De ceux là nous ne retirerons rien.  Il en va ainsi de la valse des messages sur les réseaux sociaux.

De façon différente et dans le même temps, une loi à la “petite” semaine est en train d’être débattue et votée à l’Assemblée Nationale. Je ne suis pas persuadé que nos enfants nous remercierons s’ils sont encore mal protégés. Mais bon, le Conseil d’Etat a parlé. Donc force est donnée à la loi. Même si elle laisse des jolis échappatoires à certains individus ne valant pas cher.

Au Liban durant ce temps, la Pride (organisée sous forme d’évènements et non défilé) n’aura pas lieu, n’a pas lieu contrairement à l’an passé. Ses organisateurs ont subi, subissent des pressions car ils “incitent à la débauche”. Je ne sais si le fait d’organiser des évènements festifs est une forme de débauche ? J’en toucherai deux mots à ceux de La Manif pour Tous qui organisent des manifestations… et des évènements. Une forme évidente de débauche sans nom.

Parlons Amour.

Tandis que d’aucuns s’évertuent à dispenser leur haine ordinaire, leur petit entre soi et leurs commentaires des plus déplacés, je préfère m’arrêter un instant sur ce message porteur et valeureux de treize minutes dispensé par l’évêque Michael Curry, président de l’église épiscopalienne américaine, lors de son sermon au cours de la cérémonie de mariage du duc et la duchesse de Sussex. Je suis persuadé que certains y trouveront à redire. Cela contredit trop leur pensée étriquée. Et puis l’amour, cela n’a jamais entretenu les combats, ni enrichi. Pire même, cela ne provoque pas la fureur et n’entretient pas d’autre feux surtout pas ceux de la vengeance.

Je n’ose même pas mettre en parallèle le comportement Américano-Israélien en ce début de semaine et ce sermon.. Et pourtant cela se passait dans une ville dite “trois fois sainte” et au plus fort du temps du 70e anniversaire de la création d’Israël. Mais si nous devions rapprocher les différents discours, cela ne ferait que dire à chacune des parties en présence que nous ne comprenons rien à rien. Sans doute, effectivement, n’avons nous pas tout compris. Sans doute est ce un feu d’artifice qui a mal tourné ?

Je préfère parler du feu de l’amour que du feu et des larmes des armes. Dans larmes, bien sûr sans aile,  il y a bien une arme…

Je pourrais poursuivre bien sûr. Mais je pense fort, fort, fort à tous ces valeureux présidents si bien et si généreusement élus… Tous ces démocrates qui apportent tant au bonheur de leur peuple, au juste droit de liberté d’expression comme sait l’être le président Poutine, son camarade Al Hassad ou leur futur pote Maduro au Vénézuéla… sans doute que notre cher Jupitérien continuera à beaucoup parler et à tancer sans réellement marcher. Le fauteuil est trop confortable pour en bouger sans doute.
Bonne semaine à tous malgré le temps variable et le soleil pas toujours au rendez -vous.

Votre dévoué,

Crédit photographique : libre de droits.

Ici, une petite réclame :

Ce sujet vous a plu ? Retrouvez d'autres articles dans les catégories suivantes : Actualités LGBT · Homophobie · Le billet d'humeur · Monde

.

Par publié le 26 mai 2018

Donnez votre avis !

Read previous post:
Les OUT d’or reviennent les 18 et 19 juin 2018 pour une seconde édition.

AJL, l'Association des Journalistes LGBT organise pour une deuxième édition les OUT d'or, cérémonie mettant en avant la lutte contre...

Close