inverti : toute l'actu gay (lgbt), geek, sport, culture…

La communauté gay qui casse les codes – Gay, Geek, Sport, LGBT… N'ayez plus honte d'être inverti !

Urgence Homophobie : Le récit de la terreur, la fin du calvaire ?

Il est toujours temps de faire un don sur Sidaction.org ou au 110… Et puis, il y a aussi ces récits du quotidien, ceux de la haine qui n’est plus supportable.

Guillaume Mélanie nous livre l’histoire de Bilal sur Twitter :

accueille un nouveau réfugié : Bilal. Il est Tunisien et a 31 ans. En Tunisie, il a témoigné, pour un reportage français, de la difficulté de vivre son homosexualité dans son pays. Il a témoigné à visage découvert. Il le souhaitait..
Hélas, l’homophobie virulente à laquelle il a du faire face a dépassé ses craintes. Travaillant dans le milieu sportif, son coming out lui a été largement reproché : insultes, menaces, humiliations, violences… La vie en Tunisie était devenue très dangereuse pour Bilal.
Il a donc fait, avec l’aide d’associations, sa demande de visa pour se rendre en France demander l’asile. Il en allait de sa sécurité. De sa vie. Il a eu son visa et s’est rendu en France. Mais son cauchemar n’était pas terminé. Loin de là. Il obtient son titre de séjour, mais…
Mais il n’est toujours pas en sécurité. Sans argent, sans endroit pour dormir, il est accueilli dans un foyer pour réfugiés. Comme c’est souvent le cas, il a été placé avec des hommes provenant du même pays que lui. Sauf que dans son cas, ce n’était pas une bonne idée.
Car, ils le reconnaissent et lui font vivre un calvaire. Ce sont à nouveau les insultes, l’humiliation, la violence… l’enfer qui recommence. Il sera même poignardé près du foyer par des hommes qui le reconnaissent. Il est touché au rein et passera plusieurs jours à l’hôpital.
Il y a quelques jours, n’en pouvant plus, n’arrivant plus à fermer l’œil par peur d’être tué par un de ses compagnons de chambre dans son sommeil, il tente de mettre fin à ses jours. Il souhaitait mourir. De toutes ses forces. Tentative vaine, fort heureusement.
Lundi contacte et nous raconte l’histoire de Bilal*. Nous proposons immédiatement notre aide à Bilal* qu’il accepte avec joie. Il sort du foyer le jour même. Pas question pour nous qu’il passe une nuit de plus dans cet enfer. Nous trouvons un hôtel.
Il y est depuis six jours. Le temps pour nous de lui trouver des hébergeuses/hébergeurs avec qui il pourra vivre dignement et en toute sécurité. Depuis qu’il dort dans son chouette hôtel, Bilal revit. Sommeil, sourire et appétit retrouvés ! Mais tout reste à faire…
[…]
Bilal* avait une vie professionnelle accomplie en Tunisie. Des copains Des amies. Sa famille. Ses souvenirs d’enfant. Sa maison. Une « belle vie ». Jusqu’à ce qu’il souhaite assumer son orientation amoureuse et sexuelle. Alors pour Bilal* nous avons besoin de vous
“.

Si vous avez une chambre, un petit appartement où un lieu de vie sur Paris ou encore une envie de solidarité, prenez contact au plus vite avec Urgence Homophobie. Merci pour Bilal, un de nos frères en humanité.

Donnez votre avis !

Lire les articles précédents :
La haine court toujours en France.

Paris, un mercredi soir comme les autres... Sur la ligne d'écoute de STOP Homophobie. Information relayée par Lies Alouane hier...

Fermer