inverti : toute l'actu gay (lgbt), geek, sport, culture…

La communauté gay qui casse les codes – Gay, Geek, Sport, LGBT… N'ayez plus honte d'être inverti !

USA : Je suis gay et j’ai voté pour un candidat “hors système”

Les électeurs étasuniens ont voté pour un président “Hors système” avec zéro limite !

president-usa-trump

1992 – (Les femmes,ndlr) Il faut les traiter comme de la merde.

1999 – Un traitement égalitaire des personnes LGBT ? C’est une chose à laquelle je n’ai pas vraiment réfléchi.

2015 – Il ne peut y avoir de discrimination envers les gays. Je suis contre le mariage gay.

2016 – Si Caitlyn Jenner (transgenre) venait à la Trump Tower à New York, elle pourrait utiliser les toilettes de son choix, interview lors des débats sur les WC pour les personnes transgenres.

été 2016 – Trump nommera Mike Pence vice-président s’il est élu, gouverneur de l’Indiana et ouvertement contre le mariage gay.

Octobre 2016 – Je ferai tout ce qui est en mon pouvoir pour protéger nos citoyens LGBTQ de la violence et de l’oppression d’une idéologie étrangère haineuse

 

Mardi 8 novembre 2016, Donald Trump a été élu à la tête de la plus grande puissance mondiale, que ce soit au niveau économique ou militaire. Une victoire loin d’être acquise puisque l’homme d’affaire, milliardaire, ayant fait fortune dans l’immobilier se catégorisait “hors-système”.

Un milliardaire hors du système, difficile à comprendre. Pourtant, c’est l’étiquette qui lui a été collée. Malgré ses dérapages, malgré ses insultes, malgré ses mensonges, Donald Trump a été élu président grâce à l’étiquette “hors-système”.

Et avec cette étiquette, il peut tout dire et tout faire, surtout quand en face, il y a la candidate par excellence du “système”. Un système qui serait obscure, loin de la population, loin de l’intérêt des petits gens du peuple. Un système qui est responsable de tout : du chômage, de la baisse du pouvoir d’achat, des pressions fiscales, des aides sociales aux personnes sans emploi, malades ou étrangères.

Les responsables sont le système et les étrangers et NON VOUS !

Le discours de Donald Trump est simple et efficace. Les honnêtes citoyens étasuniens ne sont pas responsables de ce qu’il leur arrive. Tous les malheurs, la haine, l’homophobie, le chômage, c’est de la faute aux étrangers et aux musulmans qui tuent nos enfants.

Les bureaucrates, bien pensant, qui ont entérinée la COP 21 vont détruire plusieurs milliers d’emploi de travailleurs de mine de charbon. Ces pères, ces familles, ces enfants vont tomber dans la besoin et dans l’assistanat à cause du système.

Le système qui laisse rentrer des produits faits en Chine à moindre coût. Ces Chinois qui nous volent notre travail.

Chut !

Interdit donc de parler des ouragans de plus en plus violents, plus fréquents et faisant de plus en plus de morts aux USA à cause du réchauffement climatique accéléré par les activités humaines ultra-polluantes.

Interdit également de parler de la pollution de l’air aux USA, de la pollution de l’eau ainsi que de la pollution des sols que ce soit due à l’agriculture, l’industrie ou l’exploitation du pétrole et du gaz de schiste.

Interdit également de parler de ces patrons véreux qui ont fait des profits en licenciant aux USA et en délocalisant leur production en Chine payant d’énormes dividendes à ses actionnaires.

Interdit également de parler de ces entreprises dont celle de Trump qui utilisent de la main d’œuvre bon marché pour réaliser des immeubles plus grands les uns des autres.

Interdit de parler de ces milliers de morts silencieux, femmes, hommes, enfants qui parce qu’ils sont noirs, arabes, hispaniques, musulmans, athées, homosexuels meurent sous les coups, la haine et les balles, dans l’indifférence générale.

Alors maintenant oui, ils ont choisi leur candidat “hors système” et ils ne pourront plus dire “Nous ne savions pas”.

Donnez votre avis !

Lire les articles précédents :
Ce mois-ci Garçon magazine fête son premier anniversaire !

Pour fêter le sixième numéro et donc le premier anniversaire de Garçon Magazine, Christophe Sorret a donné rendez-vous à ses...

Fermer