VIH : échec d’un candidat vaccin, celui de Johnson & Johnson.

Il n’y a pas que des réussites dans la recherche d’un vaccin contre le VIH.

Johnson & Johnson, grand groupe pharmaceutique, a déclaré arrêter son candidat vaccin contre le VIH. Il était en test en Afrique australe et il s’avère hélas, efficace qu’à 25 %.

L’annonce a été officielle ce mardi 31 aout. L’essai incluait 2 600 femmes âgées de 18 à 35 ans. Il avait démarré en 2017 dans plusieurs pays d’Afrique australe, où 63% des nouvelles contaminations concernent des femmes. Des participantes ont reçu quatre injections du vaccin pendant un an, d’autres un placebo. Hélas, l’efficacité du vaccin s’est révélé être de 25%, faisant craindre aux chercheurs un faux sentiment de sécurité.

Si nous sommes déçus que le vaccin candidat n’ait pas fourni un niveau suffisant de protection contre l’infection au VIH (…), cette étude nous donne des résultats scientifiques importants pour la poursuite de la quête d’un vaccin contre le VIH.

Ce test marque un nouvel échec dans la recherche de vaccin avec l’ancienne technologie, celle dite de l’adénovirus. C’est la technologie utilisée depuis la création des vaccins par Pasteur. Le vaccin est composé d’un virus dit « inoffensif ».

En 2020, on meurt toujours à cause du Sida !

Pour rappel, selon ONUSIDA, 37,7 millions de personnes vivent avec le VIH à travers le monde. En 2020, ils seraient 1,5 million à avoir été contaminés par le virus. Toujours en 2020, il y a eu 680 000 personnes décédées d’une maladie opportuniste liée au Sida.

0 Commentaires

Donnez votre avis !

©2021 inverti

ou

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

ou

Créer un compte