inverti : toute l'actu gay (lgbt), geek, sport, culture…

La communauté gay qui casse les codes – Gay, Geek, Sport, LGBT… N'ayez plus honte d'être inverti !


Yagg placé en redressement judiciaire.

Catégories : Actualités LGBT · Internet

Ici, une petite réclame...

Après la fermeture annoncée de gay-actu, un autre site LGBT pourrait bien également fermer ses portes.

yagg

C’est une histoire qui a commencé il y a quelques mois, lors de la levé de fond de Yagg. Christophe MARTET avait alors commencé une campagne d’abonnement sur la plateforme Ulule en 2009. L’objectif de départ était de 15 000 € de levée de fond. Le projet en récoltera plus du double : 40 995 €.

Yagg s’était également fixé comme objectif d’avoir 3 000 abonnés. Malgré plusieurs mois voire années, le nombre d’abonnements plafonne à 2 626.

Un défaut de monétisation.

Le site Yagg.com est aussi une plateforme communautaire. Il y aurait 15 000 membres et 1 000 blogs. Leur chaîne Youtube compterait un peu plus de 13 000 abonnés et aurait cumulée plus de 11 millions de vues.

Au mois de février 2016, le site aurait reçu 450 000 visites uniques sur le mois pour plus de 2,5 millions de pages vues.

Un site sans publicité.

Le pari de Yagg était d’offrir un accès premium en plus de gérer eux même leur propre régie publicitaire. Le tout fut un échec. Peu d’annonceurs se sont présentés et l’objectif des abonnements après plusieurs années n’est pas atteint.

Impossible donc de supporter les charges de serveur pour une plateforme de 15 000 membres et de 1 000 blogs. Ajoutons à cela les charges salariales et les différents loyers.

Pourtant, il est possible de sous-traiter la régie publicitaire pour laisser faire les professionnels pour un certain coût. Pas négligeable certes mais qui permettrait d’attirer le maximum d’annonceurs possibles. La plus connue est bien sur celle du Dieu de l’Internet Google mais il en existe des milliers d’autres et notamment des françaises.

Le Premium est l’autre échec important de Yagg. Payer pour avoir une information que nous pouvons gratuitement avoir sur d’autres sites rebutent un peu les internautes. Payer pour avoir accès à quelques reportages, des tickets de cinéma ou autres goodies fait parti d’un autre temps.

La presse nationale n’arrive pas vraiment à trouver une stabilité économique dans le numérique. Seuls quelques acteurs médias du numérique arrivent à vivre des abonnements tels que Médiapart ou Arrêt sur images. Ces ceux médias se sont même associés au niveau des offres des abonnements.

Il était donc compliqué pour une plateforme de traiter uniquement de l’actualité LGBT en ayant ce même modèle économique.

Quelle solution ?

Il n’y a aucune solution miracle. Et hélas pour Yagg, la concurrence dans l’actualité LGBT s’est accentuée dans les médias. Il y a de plus en plus de plateformes LGBT et à cela ajoutons les médias généralistes qui relaient (et tant mieux) la moindre information LGBT.

Mais hélas, ces dernières ont des difficultés à prendre part au débat ce qui au final n’aide en rien la communauté LGBT. Espérons donc que le maximum de plateformes LGBT puissent vivre afin de représenter l’ensemble de la communauté LGBT.

Ici, une petite réclame :

Ce sujet vous a plu ? Retrouvez d'autres articles dans les catégories suivantes : Actualités LGBT · Internet

.

Par publié le 15 septembre 2016

Rédacteur sur le site actu.inverti.fr & Podcasteur de L'anonyme Podcast.

Donnez votre avis !

Read previous post:
65% des Français toujours favorables au mariage gay.

A l'occasion des primaires de la droite et du centre et de l'université d'été de la Manif pour Tous, Le...

Close