Publicité offerte par inverti au Sidaction

Aujourd’hui sortait dans les salles obscures Star Trek Wars réalisé par J.J. Abrams et distribué par la Fox Disney…

starwars

Même si vous n’aimez pas, vous en avez surement entendu parler. En effet, mercredi 16 décembre est sorti Star Wars. Et personne n’a pu y échapper car Disney avait mis les moyens : plus de 200 millions de dollars pour la communication soit autant que pour le film.

Et aux commandes, nous retrouvons un habitué des films de science-fiction avec des vaisseaux puisque c’est le réalisateur et producteur de Star Trek  J.J Abrams qui a réalisé ce septième épisode.

D’après certains médias, Star Wars pourrait rapporter pas loin de 2 milliards de dollars à Disney. Rappelons que LucasFilms leur en avait coûté 4 milliards. En deux films ils en auront donc pour leur argent.

Mais le film dans tout ça ?

Non, pas le moindre homosexuel à l’écran mais par contre un Star Wars qui s’émancipe puisque les deux personnages principaux sont un homme noir et une femme : une révolution dans la saga. Notons également le retour de certains personnages de la trilogie permettant d’avoir une continuité pour ne pas dérouter les plus grands fans.

starwars2

Embargo jusque 9h00 (attention spoiler).

Les médias n’avaient pas le droit de parler du film avant 9h00. Pourtant Le Petit Journal de Canal + a tenu glisser une petite phrase. En effet, vers 20h20 heure française, plusieurs millions de fans apprenaient que quelqu’un allait mourir dans le film. Durant toute la séance, nous avons cherché qui allait mourir. Maintenant nous avons un nom : Yann Barthès.

Notre avis :

Un film dans la continuité de la saga tout en évitant un épisode qui ne sert à rien. Ce premier épisode de cette nouvelle trilogie lance une nouvelle intrigue très proche de la première sans que ça fasse trop redite. Il y a beaucoup plus d’humour que dans les précédents épisodes qui pour le coup fait rapprocher Star Wars de Star Trek. Normal, c’est le même homme aux commandes.

Au niveau de l’histoire, nous notons un parallèle avec l’actualité. Le Premier Ordre qui est l’héritage de l’Empire peut nous faire penser à certains pays pas très démocratiques. Et la dureté de leurs actes est beaucoup plus marqué dans cet épisode que dans ceux de la prélogie ou la trilogie.

La croyance au bon et au juste a une nouvelle fois toute sa place à l’heure actuelle. L’histoire nous montre une nouvelle fois qu’il est plus facile de glisser du côté obscure que du côté des bons. Et qu’en tant que parents, il n’est pas facile de se pardonner les actes de son enfant. Là aussi, nous retrouvons un écho dans notre société.

Cet épisode va surement être l’un des meilleurs de la saga que ce soit au niveau des images, de l’intrigue ou de la réalisation.

Un point négatif tout de même : la bande originale.

La prélogie a surement l’une des meilleurs bande originale. La trilogie mise à part le générique et la marche impériale, rien de transcendant n’en ressort. Et ça sera la même chose pour ce nouvel épisode. La musique accompagne certes les images mais ne rajoute en rien une quelconque valeur. Dommage, car cette nouvelle trilogie arrive après la prélogie qui elle avait une bande originale remarquable.


Publicité offerte par inverti au Sidaction
0 Commentaires

Donnez votre avis !

©2021 inverti

ou

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

ou

Create Account

Lire les articles précédents :
Facebook veut imposer notre identité réelle pour limiter le harcèlement !

Aujourd'hui, il est facile d'avoir une identité secrète sur internet pour insulter les autres personnes avec des propos racistes ou...

Fermer