Activision invente le genre : classified afin de sortir du genre binaire.

La société éditrice du jeu Call Of Duty s’est essayée à la diversité afin de représenter toutes les minorités. Pour son nouvel opus de sa saga Call Of Duty Black Ops Cold War, Activision voulait jouer dans la personnalisation et la ressemblance avec ses utilisateurs et utilisatrices.

En effet, les joueurs et joueuses ne sont pas toutes blanches et tous blancs mais ils et elles ont des couleurs de peau différentes et des genres différents. Activision a donc cherché à inclure une 3ème catégorie de genre : classified, secret défense en bon français.

Vous pourrez aussi choisir votre pronom : Il / Elle / Iel.

La fausse bonne idée.

Activision a voulu rester dans son thème avec son édition guerre froide. Vous serez dans la peau d’un soldat étasunien à la solde de Ronald Reagan, président des États-Unis à cette époque. Il est aussi connu pour être ouvertement homophobe et transphobe. Donc pour Activision il semblait peut-être impossible d’ajouter un 3ème genre étiquetté « trop problématique d’aujourd’hui ».

Cette décision prise par Activision est fortement dénoncée par les internautes. Ils accusent la société de vouloir s’acheter une conscience LGBTi auprès des joueurs et joueuses de jeux vidéos sans trop se mouiller.

Le jeu sortira le 13 novembre 2020 sur consoles et ordinateurs Windows.

0 Commentaires

Donnez votre avis !

©2021 inverti

ou

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

ou

Create Account

Lire les articles précédents :
J’ai honte ! L’enfer de la fin de vie. Odile et Maurice, Maurice et Odile. Alzheimer, EPHAD, COVID19 et solitude.

NOUS sommes bien en France en 2020. Je vous laisse juges mesdames et messieurs qui parlent mais n'agissent pas. Je...

Fermer