inverti : toute l'actu gay (lgbt), geek, sport, culture…

La communauté gay qui casse les codes – Gay, Geek, Sport, LGBT… N'ayez plus honte d'être inverti !

Facebook censure le compte de Boris Le Lay ainsi qu’une page des gilets jaunes.


21 avril 2019 - David Chevalier


Facebook nettoie au kaercher son réseau social en retirant des comptes haineux pouvant également faire plaisir au gouvernement français.

Boris Le Lay a vu son compte Facebook bloqué en raison de ses nombreux appels à la discrimination et la violence envers autrui.  Le blogueur a été condamné à plusieurs reprises pour racisme.

Les individus et organisations qui propagent la haine, attaquent ou appellent à l’exclusion des autres sur la base de ce qu’ils sont, n’ont pas leur place sur nos services – a indiqué un porte-parole du réseau social Facebook.

Condamné à de la prison ferme mais exilé à l’étranger, Boris Le Lay a été condamné à plusieurs à des peines de prison ferme pour incitation à la haine raciale, apologie de crime contre l’humanité ou contestation de crime contre l’humanité. Un mandat d’arrêt avait été lancé contre lui. Mais l’homme s’est réfugié au Japon, pays où la France n’a pas d’accord d’extradition.

Boris Le Lay aime jouer avec les oppositions en prenant à partie les personnes homosexuelles. Pour lui, un musulman ne peut être homosexuel car à travers le monde et en France, des extrémistes musulmans assassinent des personnes homosexuelles au nom de leur religion. Rappelons tout de même que pour certains chrétiens, l’homosexualité est une abomination.

En opposition, Boris Le Lay refaisait l’Histoire des camps d’extermination construits par les nazis où des personnes homosexuelles y étaient envoyées dans le but d’être exterminées. Boris Le Lay se dit également proche des idéaux d’extrême droite pas très favorable au mariage pour tous qu’ils décrivent dans leurs articles de presse comme une régression sociétale voulue et instaurée par les élites.

La censure touche aussi les gilets jaunes.

Une autre censure risque de faire polémique, c’est celle de la carte interactive des rassemblements des gilets jaunes. «La France en colère – Carte des rassemblements», l’une des plus importantes pages Facebook de Gilets jaunes, a été désactivée le 19 avril dernier. Avec plus de 360 000 membres à son actif, elle réunissait l’une des plus grandes communautés.

Une requête a été faite de la part des administrateurs mais pour l’heure, Facebook n’a donnée aucune réponse à ce blocage. Une nouvelle page Facebook avec le même intitulé à ouvert très rapidement après le blocage.

 

Donnez votre avis !

Lire les articles précédents :
Brunei : Plusieurs personnes se sont rassemblées devant le Plaza Athénée à Paris.

A l'appel de Shame On You et d'Urgence homophobie, plusieurs personnes se sont réunies devant l'un des hôtels du Sultan...

Fermer