inverti : toute l'actu gay (lgbt), geek, sport, culture…

La communauté gay qui casse les codes – Gay, Geek, Sport, LGBT… N'ayez plus honte d'être inverti !

Instagram : vers une fin des likes ?


23 juillet 2019 - David Chevalier


Fini les photos avec bouches en cul de poule ou les photos des fessiers bombés ?

Le réseau social centré sur l’image et propriété de Facebook pourrait arrêter la publication de vos likes en dessous de chaque post. La raison évoquée par les dirigeants d’Instagram est la santé mentale de ses utilisateurs.

Non, cette information ne vient pas du Garofi. Depuis plusieurs années, le réseau social est au cœur de nombreuses critiques. Il est notamment accusé d’être dangereux pour les internautes et rendrait même ces derniers dépendants.

Ce petit cœur, ce like est très présent. Non seulement il est facile d’accès, une double tape sur l’image, mais en plus, son compteur est bien visible. Et comme pour Facebook, un post liké est un post plus visible.

Cette pratique a rendu fou plusieurs utilisateurs et utilisatrices. Toutes et tous rêvent d’être le nouvel influenceur ou combler un manque de confiance en soi qui peut être, à la longue, très malsain.

Plusieurs pays testent ce nouveau principe.

Rendre les likes moins visibles seraient donc une solution pour enrayer cette course folle aux likes. Dans plusieurs pays, les likes sont donc devenus beaucoup moins visibles : en Australie, au Brésil, en Nouvelle-Zélande, au Japon, en Italie ainsi qu’en Irlande . Instagram laisse tout de même à l’auteur des posts la possibilité de voir ses statistiques. Il devra aller sur un espace dédié dans l’application.

Nous voulons que vos followers se concentrent sur les photos que vous partagez et non sur le nombre de personnes qui les aiment.

Telle est maintenant la nouvelle devise pour Instagram. Aucune date de sa généralisation n’est avancée par le réseau social.

Donnez votre avis !

Lire les articles précédents :
Grace à Inverti, le moteur de recherche Français Qwant n’associe plus homosexualité et pornographie !

Suite à notre article, Qwant modifie son algorithme en moins de 24 heures pour ne plus associer homosexualité et pornographie....

Fermer