inverti : toute l'actu gay (lgbt), geek, sport, culture…

La communauté gay qui casse les codes – Gay, Geek, Sport, LGBT… N'ayez plus honte d'être inverti !


L’AFP fait de l’humour avec un homophobe !

Catégories : Geekeries · La Boite à Geek !

Ici, une petite réclame...

La plus grande agence de dépêches d’actualité en France s’est permise un Tweet ironique : #Gnagnagna.

 afp-gnagnagna

Le 6 juin, il y avait la Gaypride à Kiev. Et un journaliste de l’AFP se permet de faire un Tweet sur une de ces dépêches relatant les violences envers les manifestants ainsi que sur les policiers. Violences faites par un groupe de nationalistes d’extrême droite.

Un tweeter ose alors répondre que la brève ne l’intéresse pas et que l’AFP devrait plutôt dépenser son argent autrement avec de la vraie info. Ce n’est pas tant ce tweet qui a marqué les mémoires mais plutôt la réponse de l’AFP : #gnagnagna

L’AFP fait dans l’humour ?

Exceptionnellement oui, raconte le responsable des réseaux sociaux de l’AFP au site Têtu.com :

Je pense qu’aujourd’hui, il faut savoir s’adapter aux codes ainsi qu’à la grammaire des réseaux sociaux. Nous ne prétendons pas faire la leçon aux gens, mais on préfère répondre avec ironie. Il faut prendre ce tweet vraiment au 314ème degré, même si, 99% du temps, nous évitons de répondre aux internautes, comme le font la plupart des médias. Nous sommes attaqués à longueur de journée. Il faut apprendre à décompresser.

 

Qui subventionne l’AFP ?

L’AFP n’a pas d’actionnaires, mais dispose de capitaux propres résultant de ses excédents bruts d’exploitation. Son statut lui interdit d’être subventionnée directement par l’État, ce qui mettrait en doute son indépendance. Elle dépend donc de ses seules ressources commerciales, dont 40% d’abonnements par les services publics.

Son statut, défini par une loi de 1957 votée à l’unanimité par le parlement français, prévoit une indexation des abonnements des services publics (40 % du chiffre d’affaires en 2004) sur le coût des transmissions télégraphiques et sur le montant des abonnements des clients privés, dans le cadre d’une convention pluriannuelle, afin de limiter les rendez-vous avec l’État. En 2011, les abonnements de l’État représentaient 115 millions d’euros.

Sources : Twitter / Wikipedia

Ici, une petite réclame :

Ce sujet vous a plu ? Retrouvez d'autres articles dans les catégories suivantes : Geekeries · La Boite à Geek !

.

Par publié le 08 juin 2015

Rédacteur sur le site actu.inverti.fr & Podcasteur de L'anonyme Podcast.

Donnez votre avis !

Read previous post:
Du soleil, des gayprides et des coups.

Beaucoup de marches des fiertés ont eu lieu en France (Lille et Rennes notamment) et en Europe (Kiev) ce week...

Close