Le bras de fer entre l’Arcom (Autorité publique française de régulation de la communication audiovisuelle et numérique) et les sites pornographiques est lancé et leurs jours sont peut-être comptés !

La nouvelle autorité, fusion du CSA et Hadopi, avait prévenu et va mettre ses menaces à exécution. Les sites pornographiques doivent bloquer l’accès de leur contenu aux mineurs sous peine d’amende et de blocage. En décembre, la nouvelle autorité avait déjà exhorté cinq autres sites pornographiques de se conforter à la réglementation : Pornhub, Tukif, Xhamster, Xvideos et Xnxx.

Le code pénal interdit d’exposer les mineurs à des photos et vidéos pornographiques et la loi sur les violences conjugales du 30 juillet 2020 précise que les sociétés concernées ne peuvent s’exonérer de leurs responsabilités en se contentant de demander à un internaute s’il est majeur.

Or, selon les constats d’huissiers réalisés en février, YouPorn et RedTube n’ont toujours rien mis en place afin de bloquer l’accès aux mineurs. Il y a, comme pour de nombreux sites, qu’un bouton à cliquer.

YouPorn et RedTube ont jusqu’au 11 avril afin de mettre en place ce blocage. Au-delà, l’Arcom demandera à la justice d’obliger les fournisseurs d’accès à internet, tels que Free ou Orange, de bloquer ces accès à leurs clients.

Il n’y a pas que la France qui lutte contre l’accès des mineurs à la pornographie. Plusieurs pays européens ont déjà entrepris de telles mesures.

0 Commentaires

Donnez votre avis !

©2022 inverti

ou

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

ou

Créer un compte