inverti : toute l'actu gay (lgbt), geek, sport, culture…

La communauté gay qui casse les codes – Gay, Geek, Sport, LGBT… N'ayez plus honte d'être inverti !

Comment parler théâtre ? Vous, le savez vous ?


24 octobre 2019 - lemarquis


Un homme le sait.

C’est comme l’art, en général, pour nous , nous ne savons pas. Nous avons des impressions, des sensations, un battement de coeur. Mais dans notre vie pour parler de théâtre, nous avons ”croisé” un homme. Oh, pas un critique, non, il l’aime trop pour en parler salement. Cet homme c’est Jean-Philippe Viaud. C’est à l’encre de ses yeux bleus qu’il écrit tout en poésie. Et lorsqu’il écrit aujourd’hui ses mots sur la pièce ”Madame Zola”, nous sommes bouleversés, comme à chaque fois.
Merci à lui de nous permettre de reproduire son écrit.

Sans le théâtre et sans Jean-Philippe Viaud, il nous manquerait tant de poésie.
Retrouvez le sur sa page Facebook -> Jean-Philippe Viaud.

Madame Zola et Jean-Philippe.

Quand Catherine Arditi entre en scène, à peine cachée derrière sa transparente voilette noire, elle s’empare déjà de l’âme et du caractère de Madame Zola. Attentif et réceptif sur mon banc de spectateur, je sens dès cet instant, une fusion s’opérer entre la comédienne et la veuve du célèbre Emile. Catherine Zola et Alexandrine Arditi, ne font qu’une, et c’est là toute la force et la réussite de cette page de vie, mi-réelle mi-romancée, qu’importe. J’y crois et la salle aussi. Puis il y a ce drôle de pharmacien, qu’incarne Pierre Forest, tendre et mystérieux à la fois, avec sa cliente au tempérament plein et entier. Ils forment un succulent duo, riche en caractère, sentiment et élégance. Le texte finement élaboré d’Annick Le Goff et la mise en scène affiné et fluide, d’Anouche Setbon, procurent l’équilibre parfait au récit. On vibre, on rit, on grimace quand ça titille, et moi perso, je prend tout ce qu’ils nous offrent avec appétit et plaisir. Heureux. Anouche Setbon Catherine Arditi Pierre Forest Théâtre Montparnasse & Petit Montparnasse Pierre Cordier Théâtres Parisiens Associés

Mais, comment vous laisser sans son dernier coup de foudre. Là, tous les mots prennent tous leur sens théâtral.

Le théâtre c’est lui, lui est le théâtre…

Merci à lui pour sa confiance et tout ce qu’il fait pour la culture.

 

Crédit photographique : Olivier M. Palade

Donnez votre avis !

%d blogueurs aiment cette page :
Lire les articles précédents :
Arabie Saoudite : des publicités qui dérangent.

En France, à la télévision et dans la Capitale, des publicités de l'office de tourisme de l'Arabie Saoudite font polémiques....

Fermer