Culture : Papa(s) tu feras Maman !

Ils sont gays et veulent un enfant, mais rien, absolument rien ne va se passer comme prévu !

Notre session Festival d’Avignon continue en ce mois de juillet avec cette pièce : Papa(s) tu feras Maman écrite par Killian Couppey, interprétée par Laura Vaille, Eva Smith, Killian Couppey, Eddy Barbier en alternance avec Yohann Sarzacq et mise en scène par Killian Couppey. La pièce revient pour une deuxième année consécutive avec une mise à jour et de nouveaux acteurs et actrices.

Synopsis :

Il est prêt à tout… Même à devenir hétéro ! Ah l’amour ! Qu’y a-t-il de plus beau ? Les enfants ! Et peut-être l’argent, mais ce n’est pas le sujet de la pièce…
Sébastien et Clément sont en couple et n’attendent qu’une chose : leur bébé Théo… Ou Jean.

Seul problème, l’assistante sociale habituelle est remplacée par une perverse homophobe. Ils n’ont qu’une seule solution : faire croire qu’une femme vit ici !

Notre avis :

Nous ne savons pas à la rédac’ ce qu’on consommait l’auteur ainsi que les interprètes du spectacle. Papa(s) tu feras Maman est une pièce rythmée à vive allure. Les acteurs et actrices ont une énergie incroyable avec un talent remarquable. Les répliques s’enchaînent et s’entrechoquent. Mention spéciale à Éva Smith pour son dynamisme incroyable.

L’humour, très souvent absurde, est ici utilisé pour passer un message bienveillant sur les couples homosexuels ainsi que l’adoption d’enfant par des couples  homos. Ne vous attendez donc pas à philosopher ou débattre autour du sujet, ici, l’humour et la dérision priment et c’est tant mieux !

Une pièce incroyable donc avec des interprètes de talent. Une pièce « feel a good » à voir au festival d’Avignon, mais également à Paris en septembre ainsi qu’en région les mois suivants.

 

©2021 inverti

ou

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

ou

Create Account

Lire les articles précédents :
Hongrie : Bruxelles tente de sortir les muscles !

La présidente de la Commission européenne Ursula von der Leyen menace le gouvernement Hongrois de se retrouver devant la Cour...

Fermer