inverti : toute l'actu gay (lgbt), geek, sport, culture…

La communauté gay qui casse les codes – Gay, Geek, Sport, LGBT… N'ayez plus honte d'être inverti !


Estelle M vous fait rire avec la violence conjugale…

Ici, une petite réclame...

Je ne sais pas si je vais bien en parler d’Estelle.
Je ne la connais pas.
Ce que je sais d’elle, c’est qu’elle est pudique et n’hésite pas à être soutenue par un homme que j’aime, pardon, que je… oh et puis… il est le meilleur, point barre. C’est Guillaume Mélanie.
Bon ok. Après le Maître Michel Bouquet et son successeur Charles Berling. À présent que je l’ai vu me faire pleuvoir, j’ajoute Maxime d’Aboville… oui, il paraît qu’un homme ne pleure pas. Il pleut sur ses yeux, seulement.


L'épisode 3 est en ligne ! Notre invité Johan Cavirot, Président de l'association FLAG! Il répond à toutes nos questions. Au programme également le Pardon envers les homophobes ainsi que l'augmentation des témoignages d'agression à caractère homophobe... À écouter dans L'anonyme Podcast.

Mais revenons à l’essentiel.

Comme pour tout évacuer, elle a juste envie de vous faire rire.
Pourtant initialement, il n’y a rien de drôle. C’est une femme battue.

De la douleur, des coups, des cris, des pleurs, elle ne vous épargnera rien.

Pourtant, malgré son calvaire, cette maman de deux enfants, à trente neuf ans, elle saura vous faire rire.

Elle a bien tenté de construire un livre sur son histoire. Elle a accouché d’une seule en scène. Encore trop pudique, sans doute.
Sans doute impudique pour oser montrer ses blessures, ses bleus à l’âme, au coeur, au corps.

Moi ?
Que viens-je faire dans l’histoire ?
Rien.

Juste vous éviter que vous ne passiez à côté d’un spectacle qui vous ne vous laissera pas insensible et qui, peut-être, je dis bien peut-être, vous permettra de sauver une femme ou unE enfant d’un bourreau.

Tous nos voeux de bonheur à Estelle Martin.
Et les cinq lettres surtout.
Et bonne dégustation au public.

C’est juste deux dates au Sentier des Halles, les dimanche. 17 et 24 novembre prochains à 20h15.

Ici, encore une réclame...

.

Par publié le 03 novembre 2019

Donnez votre avis !

Lire les articles précédents :
Besançon : La haine a encore frappé.

Merci à Johanna Albrecht et à France Télévision de dénoncer, encore et encore, la violence. C'est encore une nouvelle agression...

Fermer