inverti : toute l'actu gay (lgbt), geek, sport, culture…

La communauté gay qui casse les codes – Gay, Geek, Sport, LGBT… N'ayez plus honte d'être inverti !


Été 85 : une ballade romantique et dramatique signée Ozon.

Catégories : Actualités LGBT · Cinéma · Culture

Ici, une petite réclame...

Laissez-vous tenter par ce récit dramatique mais très touchant.

Été 85 est en salles depuis le 14 juillet et a été choisi dans la sélection officielle de la 73e édition du Festival de Cannes pour recevoir le label « Cannes 2020 ». François Ozon signe ici une romance gay touchante, librement inspiré du roman La Danse du coucou d’Aidan Chambers. Le réalisateur français nous plonge dans une ambiance rétro des années 80, pour suivre la rencontre d’Alexis et David, deux jeunes garçons dont les destins se croisent dans les villes du Tréport, d’Yport (Normandie) et dans la ville de Eu (Hauts-de-France).

Synopsis :

À l’été 1985, Alexis, âgé de seize ans, fait une sortie en mer. Il est héroïquement sauvé de la noyade par David, âgé de dix-huit ans. Après cela, une histoire d’amour tumultueuse va se créer entre ces deux jeunes hommes.

Notre avis :

François Ozon nous raconte une histoire très touchante entre deux jeunes. Les décors et les personnages sont réduits au minimum afin de nous focaliser sur la romance entre ces jeunes garçons. Les nostalgiques des années 80 apprécieront la bande originale.

La première, celle de la bande-annonce et des premières minutes du film : In Between Days de The Cure.


L'épisode 5 est en ligne ! Notre invité Yacine Djebelnouar Président de l'association Shams France. À écouter sur L'anonyme Podcast.

Pour un passage important de l’histoire, François Ozon s’est laissé tenté par cette chanson culte : Sailing de Rod Stewart.

Nous ne l’entendons pas mais nous voyons la pochette de cette chanson culte de Taxi Girl Chercher le garçon dans la chambre d’Alexis. Et parce que c’est la toute première fois pour Alexis, il était tout naturel de retrouver cette chanson dans la BO du film. Elle se situe au niveau de leur passage dans la fête foraine, Toute première fois interprétée par Jeanne Mas

Pour finir, vous avez peut-être reconnu cette chanson qui est surement celle qui illustre le mieux le film. Bonne écoute !

Crédit image : Mandarin Cinéma

Ici, une petite réclame :

Ce sujet vous a plu ? Retrouvez d'autres articles dans les catégories suivantes : Actualités LGBT · Cinéma · Culture

.

Par publié le 22 juillet 2020

Rédacteur sur le site actu.inverti.fr & Podcasteur de L'anonyme Podcast.

Donnez votre avis !

Read previous post:
Lorsque Olivier Ciappa parle. Moi, J’ACCUSE !

Dans un tweet publié ce lundi matin à 8h, il déballe tout, consécutivement à sa tentative de suicide. Olivier, Je...

Close