“Les souvenirs” de Maxime Manot.

C’est avec la complicité de Cyril Barbessol sous l’œil tendre et averti de Saïna Manotte que vous pouvez découvrir et retrouver le dernier titre de Maxime Manot.

L’herbe fraîchement coupée.

Est-ce que ce sont ses souvenirs d’enfance, de tristesse et de joie que Maxime nous offre là ?
Toujours est-il que comme quasi à chaque fois, il offre une caresse, une émotion qui peut nous faire rougir, pleurer, rire, mais surtout l’aimer.
C’est toujours emprunt de nostalgie. Mais, cette fois-ci, c’est explicite.

Et la pluie à la récré.

Je l’avoue, rien n’est épargné.
Mais tout, absolument tout est écrit avec douceur et pudeur.
L’absence, le harcèlement, les difficultés, tout est expliqué, jusqu’à la peur d’oublier.

Merci Maxime.

C’est loin des autres titres que ces ”Souvenirs”.
Qu’ils doivent être précieux, douloureux ou heureux.
Une nostalgie pure, christaline, humaine.
L’absence se renouvèle, à chaque fois, chaque jour, comme l’herbe fauchée ou un parent assis sur des marches, maman ou papa.
Bravo pour ce très beau texte, pour cette mélodie. Merci Maxime pour ce beau partage que je vais emballer précieusement dans mon cœur.
C’est intime.
Je ne sais si c’est autobiographique, mais c’est réussi.

Et ce que je peux écrire à Maxime, c’est que dans ma maison des souvenirs, il n’est vraiment pas prêt de disparaitre.
Merci Maxime

0 Commentaires

Donnez votre avis !

©2021 inverti

ou

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

ou

Créer un compte