inverti : toute l'actu gay (lgbt), geek, sport, culture…

La communauté gay qui casse les codes – Gay, Geek, Sport, LGBT… N'ayez plus honte d'être inverti !

Paris au mois d’août : Le Cloître des Billettes se drape de noir et blanc.


10 août 2019 - lemarquis


La Chapelle, à l’origine du Cloître des Billettes, a été édifiée en 1294. Après plusieurs restaurations rythmées par l’Histoire de la Ville de Paris, le cloître est construit en annexe au complexe religieux en 1427.
Classé patrimoine historique de la Ville de Paris, le Cloître des Billettes est le seul cloître médiéval subsistant à Paris. Son nom est tiré de l’ancien couvent qui s’y trouvait et qui accueillait les frères de la Charité de Notre-Dame, dit Billettes. Contrastant avec le style Rocaille de la Chapelle, le dépouillement du Cloître évoque le recueillement et la sérénité des moines et des carmélites qui l’ont habité et ont arpenté le jardin central encadré d’arcades.
Après avoir survécu aux aléas de l’Histoire, cet ancien haut lieu de la spiritualité est actuellement l’un des rares vestiges du Moyen-Âge encore enraciné dans le Paris du XXIe siècle.

Maintenant reconverti en antre de l’art, le Cloître de Billettes s’impose comme un remarquable lieu d’exposition.

C’est dans se cadre fabuleux au 24 rue des Archives que vous pourrez rencontrer deux artistes, Katia Kameneva et Shalva Khakhanashvilii. Une rencontre bien différente, une vision bien différente de la Russie de monsieur Poutine. Leurs oeuvres qui se répondent et qui vous parlent. Qu’en dire ? Je ne suis pas critique d’art. Je sais seulement que chaque visiteur n’en resortira sans y avoir vécu de belles émotions. L’écrin est beau, mais, ce sont bien les oeuvres exposées en noir et blanc qui vous toucheront.

C’est à déguster sans modération jusqu’au 31 août.

Crédit photographique : Shalva Khakhashvilii.

Donnez votre avis !

Lire les articles précédents :
Tunisie : le candidat gay qui dérange.

Le 31 août nous saurons si un candidat gay sera présent aux élections présidentielles du 15 septembre. L’avocat Mounir Baatour...

Fermer