En vérité, Jean-Claude Jouhaud a poussé son premier cri le 16 octobre 1945. Ces deux personnes sont là même.
Le parolier de Dalida, l’ami de Bertrand Delanoë ou l’animateur de « La chance aux chansons » a débuté ainsi, en hurlant.
A-t-il jamais arrêté ?
Ça, l’histoire ne le dit pas.
Ce que l’histoire dit, c’est que jusqu’à son dernier souffle, il aura défendu la belle chanson française.
Cabotin, cabochard, Jean-Claude devenu Pascal n’était pas sevrant, servant et intransigeant.
Mal ou bien, qui sait ?
Dalida, lui et qui aussi pourrait bien le dire ?

Celui qui a repris le flambeau ? A-t-il un héritier ?

Allan Vermeer, se montre mutin.
Pourtant, c’est en s’opposant à Pascal Sevran qu’il a pris confiance en lui du haut de son jeune âge, de son inexpérience et qu’il a remporté un concours de chansons.
Il a mouché le « boss », le connaisseur.
De là à écrire qu’ils se ressemblent ces deux là, il n’y a qu’un pas.
Allan farfouille les mots, les mélodies, la vie et respectent les artistes.
C’est déjà pas mal pour un héritier.

0 Commentaires

Donnez votre avis !

©2022 inverti

ou

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

ou

Créer un compte