inverti : toute l'actu gay (lgbt), geek, sport, culture…

La communauté gay qui casse les codes – Gay, Geek, Sport, LGBT… N'ayez plus honte d'être inverti !

Robert Hossein nous a quitté.

Catégories : Culture

2020 se termine comme elle a commencé ! C’est réellement une bonne grosse année de m… dans tous les sens du terme, et, surtout pour le monde du spectacle.

Le mari et amant d’Angélique n’est plus.

A 93 ans le comédien, le metteur en scène, réalisateur, scénariste, dialoguiste, l’amoureux des arts et de l’humain n’est plus. L’homme de théâtre, l’acteur, le monstre sacré du cinéma populaire, le fameux Comte de Peyrac s’est éteint ce matin  a confirmé son épouse Candice Patou des suites de difficultés respiratoires.

Un gamin d’Paris.

 

Abraham Hosseinoff est né le 30 décembre 1927 à Paris 12e. Il est le fils d’André Hossein, compositeur, et d’Anna Achgabat, comédienne. Il est très vite orienté vers la formation théâtrale. C’est auprès de René Simon et de Tania Balachova qu’il se formera entre autres.

De jeune premier à monstre sacré.

A 19 ans, il rencontre son premier succès en tant qu’acteur dans une pièce nommée ”Les voyous”.
Tant d’autres suivront sur les planches ou sur grand écran !

Ses premières armes de ”créateur” de spectacle vivant, il les fera avec Frédéric Dard. C’est ce duo qui donnera ses premières heures de gloire au théâtre du Grand Guignol.
En 1970, il assure la direction du théâtre populaire de Reims. Il y expérimenté le théâtre traité comme cinématographique. C’est lui qui découvre et met en lumière Isabelle Adjani.

La grandeur pharaonique.

Revenu à Paris, il organise des spectacles ”’monstres” au Palais des sports, puis au Palais des congrès où les spectateurs sont invités à prendre parti.

Sa comédie musicale ”Les Misérables” sera et est jouée jusqu’à Broadway.

De 2000 à 2008 il sera le directeur du théâtre Marigny.

Le cinéma, l’autre amant de sa vie.

Ses premières armes, il les fait en 1948, dans Le Diable Boiteux de Sacha Guitry.
Selon ses propres dires, ce qu’il faut retenir de lui est Le fantôme de Düsseldorf qu’il tournat avec sa compagne de l’époque Marie-France Pisier.
C’est en 2009, aux cotes de son copain, Jean-Paul Belmondo dans Un homme et son chien qu’il fera sa dernière apparition.

En ce bas monde tout n’est pas rose.

De sa première épouse, Marina Vlady, épousée en 1955, il aura deux fils, Igor et Pierre.
Puis, il se marie avec la fille de Françoise Giroud, Caroline, alors âgée de 15 ans et 2 jours*. De cette union naitrn Nicolas-Aaron, aujourd’hui Rabbin à Strasbourg.

Ensuite, vint le tour d’une jeune comédienne de 22 ans, il en avait 46… Elle se tua l’année suivante dans un accident de voiture.

En 1976, il épouse Candice Patou. Julien naîtra de cette union.

Pour conclure.

Il a porter le théâtre, le spectacle vivant et a su trouver un public bienveillant.

Né d’une mère juive et d’un père zoroastrienne, il ”embrassât” la foi catholique à près de 50 ans.

En avril 2016, il fût reçu par le Pape et déclara qu’il souhaitait offrir à la jeunesse”’ des perspectives de culture, de sens et de foi’‘.

*Le simple fait de l’écrire est atroce.

Ce sujet vous a plu ? Retrouvez d'autres articles dans les catégories suivantes : Culture

.

Par publié le 31 décembre 2020

Twitter : @MarkBach5

Donnez votre avis !

Read previous post:
Amazon : des associations homophobes subventionnées par un programme de dons.

Le méchant et ignoble Amazon pris la main dans le sac en train d'aider des associations homophobes aux USA !...

Close