Face au désarroi, au regard qui se détourne, au silence qui vous, les étouffe, les entoure, vous entoure, vous, que faîtes vous ?

Face à l’enfer de la vie, chaque personne va réagir de façon différente. Mais toutes ne sont pas armées pour les supporter. Et puis, pour mieux rebondir, telle est mon opinion, il vaut mieux trouver un regard, un bonjour, un sourire plutôt que l’ignorance.

Se sentir vivant.

Sur Inverti, nous nous battons pour défendre l’inclusion, le respect, le dialogue et l’acceptation de l’autre. La précarité est une plaie, un désastre, une horreur. Oui, l’enfer est bien sur Terre !
Aujourd’hui, j’ai mangé une simple boule de glace à 4 €.
Et j’ai réfléchi qu’avec cette somme, simplement, 4 €, je pourrais faire un repas complet souriant pour une personne.
Je n’ai pas boudé mon plaisir. Cela ne m’a rien gâché. Ou alors, rendez-moi mon investissement, mes amiEs, mes ancêtres et faites le dixième de ce que je fais et je laisserai ce sorbet mangue à son créateur. N’hésitez pas non plus à prendre en charge orphelinEs, rejetéEs, laisséEs pour compte.
Je ne me nourrirais plus ce jour-là que d’entrecôtes et de sorbet à la mangue ou de purée de céleri et d’escargots.
Voyez, ce jour-là, n’est réellement pas prêt d’avenir.
Aussi, inverti laisse la place à une association qui défend les personnes en situation de précarité.

Projet citoyen 34.

Laissons cette association d’entraide parler.
Écoutons, réagissons, soutenons.

« Seuls les vrais liront jusqu’au bout. »

« Bonjour à tous,

la fin des vacances approche et déjà les préparatifs en route pour redémarrer du mieux possible malgré des conditions extrêmement difficiles.
N’en déplaise à certains, malgré les bâtons dans les roues, les difficultés administratives, les tentatives de sabotage, je suis au regret de vous apprendre que vous avez échoué.
Nous sommes toujours là plus que jamais ; la crise est mondiale, les nécessiteux s’accroissent de jour en jour, vous pensez que cela est une affaire d’État…
Ça le devrait, mais ça ne l’est pas en tout cas, cela ne fait pas partie de ses priorités.
Alors nous simples citoyens sans aucuns moyens, rencontrant les pires difficultés inimaginables, nous Projet citoyen 34 sommes organisés, engagés auprès de nos concitoyens en difficulté avec ou sans papier, fille ou garçon, jeune ou ancien… Malade ou en bonne santé, seul ou accompagné…. à être là autan que possible, à l’écoute, en soutien et accompagnement, échanges d’informations et de conseils. Mais aussi tout simplement en étant là pour eux. Depuis le début de nos actions le primordial a été d’offrir à ces personnes oubliées du système un peu de chaleur humaine, de réconfort par le biais et l’élaboration d’un plat chaud, familial, sain et nourrissant… Le même pour tous en un commun partage… »un peu comme à la maison quoi. »
Alors nous étions une trentaine de personnes… Aujourd’hui presque 2 ans après, nous voilà catapultés à 750 repas par semaine sur cinq jours de redistribution soit environ 3000repas servis par mois. Repas entièrement cuisinés à partir de matières premières le plus souvent locales, fraiches et bio. Une manière de renouer avec la nature et l’environnement, le plaisir de la bouche devient une réelle satisfaction surtout si on a passé une dure journée… Et surtout la santé, car dans les produits sains, naturels et bio on y trouve les éléments nécessaires à booster naturellement l’organisme…
Et toute personne sait au combien la précarité à long terme est marquée par une malnutrition et donc des carences alimentaires importantes…
Et ce dont les » Réchauffes cœurs » sont le plus fiers, c’est qu’ils se sont fondus dans ce merveilleux décor que sont les Arceaux en redonnant vie à ce lieu public… Oui une vie bien plus Laïque qu’elle ne soit nulle part ailleurs dans cette ville, un jardin magique avec plus de 50 de nationalités différentes qui s y côtoient, mangent parfois ensemble, jouent à la Pétanque, écoutent de la musique ou dansent ensemble,
Une telle richesse culturelle en un si petit espace… Mais les gens médisants préféreront s’attarder sur le mauvais comportement d’untel ou d’un autre et se faisant stigmatisent l’ensemble de ces personnes qui traversent malheureusement une mauvaise passe.(Pas fait exprès pour le jeu de mot)
Si vous avez résisté jusque-là c’est que notre aventure vous intéresse et que vous approuvez ce pourquoi nous nous battons avant tout… Du contraire, vous auriez déjà abandonné la lecture. Oui nous n’avons aucunement la prétention de faire mieux que qui se soit, nous avons su replacer :la notion de dignité, d’humain, de compassion, au sein de notre action, le lien social, l’éducation, le respect, l’accompagnement, sont autant de missions que nous accomplissons au quotidien et en marge de l’élaboration puis distribution de nos repas.
Nous avons besoin d’aide et de soutien, malgré la récente Habilitation donc reconnaissance officielle (le gral pour les associations qui distribuent des repas), et le soutien de précieux collaborateurs et donateurs de denrées alimentaires nous n’avons à ce jour toujours aucun soutien ni de la mairie, ni de la métropole.
Toujours pas de local et pourtant on n’a jamais failli à notre mission
Ce rythme de 5 distributions par semaine demande un effort considérable pour une seule personne, j ai donc besoin de personnes avant tout disponibles, mais pas forcément tout le temps, soit le matin de (8h00 à 11h00) soit l’après midi de (14h à 18h) soit le soir de (19h à 22h30)afin de former des équipes et de pouvoir mettre en place des roulements. Tous Savoirs faire sont les bienvenus depuis conduite, commercial, social, écoute, recherche sur réseaux et internet, cuisine, pâtisserie, couture…
Ceci du MARDI AU SAMEDI Inclus
Pour tout renseignements vous pouvez nous joindre par e-mail : projetcitoyen34@gmail.com

Merci à ceux qui répondront à notre appel nous en avons vraiment besoin

Cordialement,
Mme Martinelli. E
La Présidente.»

crédit photographique : Projet citoyen 34

0 Commentaires

Donnez votre avis !

©2022 inverti

ou

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

ou

Créer un compte