inverti : toute l'actu gay (lgbt), geek, sport, culture…

La communauté gay qui casse les codes – Gay, Geek, Sport, LGBT… N'ayez plus honte d'être inverti !

Du noir sur un drapeau ? Comment dire…

Catégories : Faits divers · Homophobie · Le billet d'humeur · Monde

Mais quelle clairvoyance !!!
Confondre origine, couleur de peau et sexualité. Comme si cela avait un rapport ? À quand le drapeau avec la religion et non religion, l’athéisme…
Heu, les hommes ou les femmes deviennent fous ! Le monde d’après c’est pour où ? Mais quel après ?

Mon ami, mon frère se lamente. Il se désespère que le harcèlement, la mort, l’enfer soient plus vecteurs de lecteurs que le sourire et le bonheur.
Et, bon sang, qu’il a raison.
Ajouter le noir cela changera t il quelque chose à ce drapeau déjà en berne au quotidien. Celà ressemble fort à une parodie des bons sentiments.

Reconnaître l’Autre.

Se faire cracher au visage, se faire insulter, se faire frapper, non, ce n’est pas plaisant. C’est insultant. Arrivé à mon âge, c’est risible. Je connais aussi les rouages tumultueux de la justice. Je reste donc sur ma balancelle métaphorique pour dire aux crétins qu’ils ne m’atteignent point. Et ceci auprès des indifférents, de ceux qui se disent ”comme moi” ou mieux du reste du monde.

Vive les sous marins…

”Tu es trop, poulet ou poulet poulet”…
Non, sur inverti, même un ”pouêt”, c’est loin d’être nous.
Opinion politique, association, cause honnête, là, nous finançons.
Le mercantilisme, merci.
Nous ne mettons personne en danger.

Oui, nous sommes heureux d’être artisans.

”Tu es un petit ”

C’est ce que nous sommes touTEs au regard de notre petite planète, de l’humanité, de l’histoire. C’est con à dire, encore plus à écrire, mais, nous ne sommes que de passage.

La différence ?

Je n’ai JAMAIS rien compris à ce terme PUISQUE nous sommes touTEs différentEs. Con à écrire ou dire mais tellement vrai.
Une couleur de peau vous ennuie. Mais changez de hauteur de vue.
Une culture vous fatigue, mais, n’hésitez pas à changer de rue.
Etc, etc…
La seconde option, elle est simplissime. Dites bonjour, instaurez un dialogue et ne mangez jamais ce gâteau…
La différence c’est notre richesse. Il n’est pas nécessaire d’ajouter à un symbole d’autres symboles. Pourquoi ?
Puisque l’arc en ciel est de toutes les couleurs et que le noir en déco comme dans d’autres domaines n’en est pas une.
J’aime bien être un noir blanc personnellement.

Évitez de dire ou mélanger son tout et son contraire.

Je suis gay, black, blanc, beur, asiatique, amérindien, tous ceux que j’oublie et j’emmerde les abrutiEs, cela est dit. Pas besoin de bandeau.
Cela changera quoi ?
La haine reste la haine.


L'épisode 8 est en ligne ! Notre invité est Wilfried Carbonell, fondateur du site BeTolerant - AdoTolerant - Gay-T à écouter sur L'anonyme Podcast.

La haine n’a pas de bruit, pas d’odeur , encore moins de couleur. Elle est des mots, des actes. Elle est un puits sans fond. Un ”havre” de douleurs. Le racisme, la Haine de l’Autre n’ont pas de couleur mais ils ne procurent que des bleus à l’âme.

Il n’y a pas besoin d’ajouter de couleur au Raimbow flag.

L’arc en ciel sait bien mélanger les couleurs.
Un noir, n’est jamais noir si vous le regardez bien.
Un asiatique n’est jamais jaune si vous le regardez bien.
Un caucasien n’est jamais blanc si vous vous y prenez bien.
Un amérindien n’est pas rouge si vous le regardez dans les yeux.
Un indien n’est pas non plus un homme à part.

Oui, même nos croyances ou convictions sont différentes. Je les embrasse toutes telle cette gerbe de blé avoine cueillie ce jour. J’y ai soustrait les chardons de la haine et de la violence. Comme je banie et combats la Haine humaine.

J’aime…

J’aime Abdellah Taïa comme mon petit frère. Je suis fier chaque jour que Dieu fait, dans la mesure du possible, de lui rappeler. Lui, le Marocain, musulman et gay. Moi, le Français, protestant et gay.

J’aime mon fils, de confession juive et mon ”grand fou”.

J’aime mes filles, ses cadettes, eurasiennes et si belles et intelligentes que devant elles, je suis une guimauve.

Je précise que devant mon fils, je suis un loukoum turc à la rose.

J’aime my twinny anglaise jusqu’au bout des ongles. L’accent de Birkin à côté, ce n’est rien.

J’aime mon ”grand tonton” Wostan, décédé, vieil aristocrate polonais, antisémite… qui malgré tout aimait tous les juifs, puisque humains. Fou, mais, pas trop.

J’aime mon Boubou, mon premier petit frère, d’origine sénégalaise, que je protégeais dans la cour d’école et mouchait, surtout.

La fraternité, la couleur de peau, la langue importent peu. Seule compte la vérité du regard échangé.

Non, un bandeau noir n’apporte rien à la diversité. C’est le discours, le comportement qui apportent le soutien à la diversité.

Je n’ai JAMAIS vu un arc en ciel avec du noir.

Toutes mes soeurs, tous mes frères en humanité ont le même regard. C’est juste celui du partage.

PS : En déco, blanc et noir ne sont pas des couleurs.

Ici, une petite réclame :

Ce sujet vous a plu ? Retrouvez d'autres articles dans les catégories suivantes : Faits divers · Homophobie · Le billet d'humeur · Monde

.

Par publié le 16 juin 2020

Twitter : @MarkBach5

Donnez votre avis !

Read previous post:
On ne tue pas les anges… Sarah Hegazi était son nom.

L'activiste égyptienne, féministe et LGBT s'est suicidée. Que de '«mélancolie arabe» coule dans nos veines, de nos yeux. On ne...

Close