inverti : toute l'actu gay (lgbt), geek, sport, culture…

La communauté gay qui casse les codes – Gay, Geek, Sport, LGBT… N'ayez plus honte d'être inverti !

Un marquis à la dérive sur le net : homophobes nous voilà !


09 octobre 2018 - lemarquis


Voilà, voilà !

Donc la bêtise humaine poursuit son petit bonhomme de chemin. Après la création, il y a un an, du #metoo, puis de #balancetonporc,  devons nous nous permettre de créer notre #mortauxcons, pardon, #homophobeambulant ?
La classe politique se désintéresse-t-elle tant que cela de 10 % de la population ? Où sont donc passés nos politiques visibles ou ceux qui se réclament tant et si bien du respect du droit, des valeurs chrétiennes, bla, bla, bla ? Attaquer une personne dans la rue physiquement, en l’injuriant de visu ou sur le net n’est ce pas répréhensible ? Où donc est le respect du droit ? Les valeurs soit disant si chères à “La France” dont certains se gonflent ? Si des enfants de la République se font tabasser, insulter, injurier ?
Vous me direz, il n’y a pas qu’en France… Cela ne me console pas et encore moins les victimes. Ces derniers jours, chez nos cousins Belges, la fureur se déchaîne sur un candidat aux élections municipales de Bruxelles. Michael Francois, face au déferlement de propos et de messages homophobes n’a pour seule réponse que celle- ci :

 

Après les homophobes, les xénophobes du Vlaams Belang… Hé les gars, sachez que vous me motivez encore plus !!

Voilà où nous en sommes. Chaque jour la haine se montre de plus en plus visible. La nuance étant que les victimes osent à présent de plus en plus se montrer et déposer plainte. Je ne ferai qu’un “petit” rappel à la loi, pour la France. Les actes homophobes sont pénalement punis et les auteurs des faits pour une simple insulte encourent jusqu’à un an de prison et 45000 €uros d’amende. Voilà, voilà.

Radin malin.

Ce n’est pas que de parler de la cause LGBT. Ce n’est pas se montrer “écolo” que de tenir cette rubrique que j’ai à nouveau délaissé quelques temps. C’est bien au contraire un acte citoyen et responsable. C’est en somme se sentir redevable aussi de la planète qui nous accueille. Nous la maltraitons tant !
Ne pas en prendre conscience, c’est, et de loin, une forme de lâcheté.
Lundi 8 octobre, les experts du groupe intergouvernemental sur l’évolution du climat (Giec) ont rendu leurs conclusions sur les conséquences possibles d’un réchauffement de 1,5°C et les moyens à mettre en œuvre pour limiter l’impact du changement climatique.
« Chaque petit dixième de degrés compte, car au-delà d’un réchauffement de plus de 1,5°C par rapport à l’ère préindustrielle, les changements seront irréversibles, prévient Hans-Otto Pörtner, qui a dirigé l’un de groupe de travail du Giec. Limiter le réchauffement permet aussi de donner plus de temps aux habitants et aux écosystèmes pour s’adapter aux changements. »
Les émissions humaines de CO2 doivent diminuer de 45 % d’ici à 2030 par rapport aux niveaux de 2010 pour atteindre les objectifs, soit bien au-delà des engagements actuels pris lors de la COP 21 à Paris. « La bonne nouvelle, c’est que certaines actions sont déjà en cours, a réagi la climatologue française Valérie Masson-Delmotte, membre du Giec. Mais elles ont besoin d’être accélérées ».
Les engagements de chaque pays doivent être révisés lors de la prochaine conférence sur le climat qui se tiendra en Pologne en décembre. Car si chaque pays maintient sa copie, le réchauffement pourrait atteindre jusqu’à 3°C d’ici 2100.
« À 1,5°C de réchauffement, le rythme plus lent d’élévation du niveau de la mer permettra de meilleures opportunités d’adaptation, de restauration des écosystèmes côtiers et de construction de structures de renforcement », indique le rapport. De la même manière, limiter le réchauffement à 1,5°C aboutira à ce que l’Arctique ne soit libre des glaces qu’une fois par siècle. À 2°C, au contraire, ce phénomène se produirait une fois par décennie.
Le rapport a pris en compte 105 00 espèces. Avec un réchauffement limité à 1,5°C, 6 % des insectes, 8 % des plants et 4 % des vertébrés vont perdre la moitié de leur habitat. Des chiffres importants, mais bien loin de la perte de biodiversité si le réchauffement atteint 2°C. Le corail, par exemple, devrait décliner d’au moins 70 % avec une trajectoire à 1,5°C, mais il disparaîtrait complètement si le réchauffement augmente.
Dans le monde, 4 % des terres vont connaître une transformation de leur écosystème, contre 13 % si le réchauffement est de 2°C. « La toundra et les forêts boréales seront particulièrement touchées », précise le document.
Le rapport confirme que ce sont les populations les plus défavorisées qui seront les plus touchées par les changements climatiques, et notamment « les peuples indigènes et les petites communautés dépendant de l’agriculture et de la pêche ». Les maladies transmises par les moustiques, comme la malaria et la dengue, vont également se déplacer et affecter de nouvelles régions au fur et à mesure que le climat deviendra plus doux.
« La pauvreté et les inégalités vont augmenter en même temps que les températures, mettent en garde les experts. Mais limiter le réchauffement à 1,5°C au lieu de 2°C réduirait de plusieurs centaines de millions le nombre de personnes concernées par la pauvreté d’ici à 2050 ».
« Des gouvernances renforcées, la coopération internationale, l’innovation technologique, les transferts financiers et les changements d’attitudes et de mode de vie sont les conditions nécessaires pour réussir l’adaptation aux changements climatiques », conclut le rapport qui rappelle que « la mobilisation du grand public sera déterminante pour atteindre l’objectif ».
Je ne peux pas mieux dire, à part vous donner très vite rendez-vous dans la rubrique “Radin-mâlin” !

Bon. Je marche.

Mais, à chaque fois que Jupiter Manu ler nous sort une nouvelle “petite” phrase, j’ai mal à mon colon et là, à force de tomber de ma chaise, j’ai du fêler mon coccyx, ou mon coq six. Pardon mon 49.3 version Valls.
“Jeune”, “arrogant”, c’est ainsi généralement que E.Macron est défini par les Français selon les derniers résultats de l’enquête IFOP pour l’Express.

D’ans l’Opinion, le député LREM Sylvain Maillard s’explique :
Alors, faut-il une nouvelle manière de gouverner, alors que les qualités du candidat Macron semblent devenir petit à petit les faiblesses du Président ? «On adore en France brûler ce qu’on a adoré, juge Sylvain Maillard. Toutes les qualités que certains trouvaient à Emmanuel Macron, les mêmes trouvent maintenant que ce sont des défauts ! Sa franchise est une qualité et je souhaite qu’il la conserve».
Au sujet des dérapages que d’autres reprochent au Président, Sylvain Maillard explique qu’ils «font partie de la vie et parfois de la discussion directe que l’on peut avoir les uns avec les autres. Il parle comme ça Emmanuel Macron, il a toujours parlé comme ça, c’est ce qui a toujours plu». Et les selfies qui ont beaucoup fait parler récemment ? «Il faut faire attention, parfois, dans l’usage de la caméra. Mais à l’heure actuelle, nous sommes toujours sous l’œil d’une caméra (…) c’est difficile d’être toujours parfait !», reconnaît Sylvain Maillard.

C’est peut être cela que nous pouvons reprocher au Président Macron. De ne toujours pas avoir pris conscience qu’en dehors d’avoir pris le melon, il serait peut-être bon pour lui de prendre en considération les Français. Ceci ne remettant pas en cause sa légitimité et le fait qu’il a été élu pour réaliser les réformes inscrites à son programme. Les consultations, comme il a su le faire avant sa campagne électorale, lui permettraient une bien meilleure vision de la France et de son état. Mais bon, ceci n’est que mon avis de citoyen…

Au revoir Monsieur Շահնուր Վաղինակ Ազնաւուրեան !

Comme l’a si bien dit le président Macron, un poète ne meurt jamais.  Vos écrits, vos pensées, vos engagements pour l’inclusion et contre toute exclusion restent. Intacts. Merci à vous Monsieur Charles d’avant tous de façon aussi directe et honnête avoir osé parler de l’homosexualité. Vous avez su avec vos mots parler de tous les maux de la société française durant plus de cinquante ans.

Et d’autres aussi… Même si nous ne respectons pas le délai de 40 jours chers aux religieux arméniens pour nous exprimer, nous vous sommes reconnaissant cher Monsieur pour ce que vous avez apporté à la société française.

 

Bonne semaine à tous,

Votre dévoué.

 

Crédits photographiques :
–  Anthony Boccaccio – Death By Homophobia or The Murder of the Spirit
–  libres de droits ou personnelles.
–  Facebook

Donnez votre avis !

%d blogueurs aiment cette page :
Lire les articles précédents :
Roumanie : les homophobes se sont déplacés mais il en manquait encore quelques uns..

Seuls 20,41 % des électeurs ont voté lors de ce scrutin qui avait débuté samedi. 19 millions de roumains étaient...

Fermer