inverti : toute l'actu gay (lgbt), geek, sport, culture…

La communauté gay qui casse les codes – Gay, Geek, Sport, LGBT… N'ayez plus honte d'être inverti !

Un marquis à la dérive sur le net : J’ai comme un doute de colère.


28 septembre 2019 - lemarquis


François Sureau sur les ondes de France Inter disait cela.
“La liberté a déjà disparu. Nous ne sommes pas libres de publier ce que nous voulons. Nous ne sommes pas totalement libres de manifester sauf à être contrôlés.’

C’est bien cela.

J’ai comme un doute. Oui, effectivement, Dominique n’est pas mort du SIDA mais bien de ses conséquences. ET non je ne vais pas l’utiliser.Mais cet ami, cet être plus que cher, ce frère sans nul doute, l’homme de ma vie, il n’est plus là. Alors, ma colère en 2019 est logique.J’ai l’impression d’entendre ou de lire certains homos fous de leur condition d’extrémistes. Là, depuis quelques jours, je crois que je m’en suis assez pris.J’ai l’impression d’entendre ou de lire certains homos fous de leur condition d’extrémistes. Là, depuis quelques jours, je crois que je m’en suis assez pris.
La souillure n’atteint pas la blanche colombe, certes. Je n’en suis pas une et je risque pas de le devenir. Mais, je suis intègre et propre. Les insultes m’atteignent sans me toucher.Mais, dès que l’on touche à notre intégrité sur Inverti, là c’est autre chose. Là, je me comporte en réelle furie.Les chiens aboient mais la caravane passe. Tel fût le cas pour Agnès Thill lors du vote pour l’article premier de la loi bioéthique qui ouvre la PMA à toutes les femmes, sauf les trans. Vous, les cancrelas, vous agissez de même. Vous vous permettez de réagir, mais évitez d’agir. Sauf si vous êtes payés.

Comme je l’ai écrit sur Facebook, je n’ai vu aucun de ces personnages, que je me refuse à appeler humain, nous soutenir ou relayer des informations gravissimes.
Aucun n’a bougé le petit doigt pour cet enfant et sa maman qui sont sous l’emprise d’un individu inqualifiable, un tortionnaire.
Aucun n’est à ce jour venu en aide ou en relai à Ahmed qui se taire et se meurt en Tunisie, parce que trans et homme.
Aucun à cette heure n’a relayé la lettre ouverte au Président Macron de Mika, l’enfant bleu.
Aucun de ces personnages n’a apporté son soutien à Jules qui vivait avec ses fantômes du passé et souffrait. Oui, avoir subi le harcèlement scolaire, se savoir homme dans le corps d’une femme ne les intéressait pas. Nous, nous l’avons soutenu jusqu’à sa liberté. Moi, j’ai passé des soirées entières à le soutenir, à le consoler, à faire sortir de lui sa colère et l’aider, à se libérer de ses chaînes et de ses poids. Eux, ces insultants, je n’en ai vu aucun l’aider. Je l’ai déjà dit et je le répète. Si j’avais eu un fils, je n’en aurais jamais voulu d’autre que lui. Je suis si FIER de lui.

Non, Inverti n’est pas politisé.

Nous ne sommes avec notre plume, notre clavier, ni de droite, ni de gauche. Mais OUI, Inverti est POLITIQUE.
Au quotidien, dans nos vies, comme sur Inverti, nous sommes attentifs à l’Autre. Nous défendons les LGBT dans leur diversité, jamais les haineu.SES.x

Nous saluons les femmes et hommes politiques qui avec courage défendent les LGBT, les opprimés, les laisser pour compte. Et ce, sans distinction de parti politique. Nous soutenons les associations qui elles soutiennent dans leurs diversités toutes les personnes qui les appellent à l’aide. Nous valorisons les personnes qui s’animent pour ces combats.
Nous n’aurons jamais de mots qui blessent un particulier, unE soeur ou frère en humanité. Oui, par contre, certaines situations sont ”dégueulasses”.
Alors oui, nos mots peuvent être forts dérangeants.
Oui, nous continuerons à dénoncer celles et ceux qui insultent, délaissent ou stigmatisent, ou encore, mentent.
Oui, mon article pose ”problème ”.
Car oui, le VIH, c’est de la merde !
Ce n’est pas stigmatiser un ”inconnu” que de lui dire que la pratique à risques est dangereuse. Surtout s’il le sait.
Citer son témoignage de façon anonyme, ce n’est pas le dévaloriser. Surtout si ce dernier twitte son parcours et son malaise.
Prendre de ses nouvelles au quotidien, plutôt que le harceler et lui mettre la tête à l’envers, c’est bien au contraire faire attention à lui.

Alors, les personnages se prétendant juges et arbitres, mais surtout pas impliqués dans la vraie vie. Retenez vous. Vous, vous êtes payés ou juste censeurs sur les réseaux sociaux.
Nous, c’est vrai, c’est bénévolement que nous allons toujours défendre nos soeurs et nos frères en humanité.
Qui de vous à relayer l’histoire de cette maman qui n’a pas pu scolariser son enfant, parce que sans accompagnant ? Qui ?
Qui ? Aucun de vos personnages.
Salir oui, servir vos propres intérêts et votre nombril, oui.
Tendre la main à l’autre, là, c’est différent. C’est même impossible pour vous. Toujours une belle excuse pour ne pas le faire.

Là, je passe en mode furie.

Alors, vos insultes, vos quolibets, honnêtement, vous vous les foutez au cul avec du gravier si possible.
Car nous, les gens sales, haineux, envieux, nous ne les voulons pas dans notre entourage.

Comme le disait Brassens.
Car quand on est…

Ps : je sais que la moitié de nos détracteurs n’auront pas compris un traître mot de mon propos, leur vocabulaire et leur grammaire étant trop restreints. Mais bonne semaine à eux quand même, sales hypocrites.
Et bonne semaine surtout à touTEs nos amiEs de part le monde.
Chana Tova
ou Metouka.
Soyez touTEs heureu.SES.x

5780. Comme cela nous rend humbles.
David s’associe à moi pour souhaiter une belle année à toute la communauté juive de part le monde.
Car nous, nous n’avons que le respect de l’Autre comme principe. N’en déplaise à d’aucunEs.

PS 2 : J’ai été élu en 1995 grâce à une pomme, je ne regrette rien. J’étais jeune, j’aimais les pommes et je les aime toujours. Même si nous devons avouer que rares sont les pépins qui ont germé.
Montebourg ou Hamon, en auriez vous des nouvelles ? C’est bien embêtant…

Donnez votre avis !

%d blogueurs aiment cette page :
Lire les articles précédents :
Vote de la PMA : désolé j’avais piscine… ou j’étais au bar !

55 POUR 17 CONTRE, la PMA pour Toutes est passée en première lecture à l'Assemblée Nationale. L’article Ier du projet...

Fermer