inverti : toute l'actu gay (lgbt), geek, sport, culture…

La communauté gay qui casse les codes – Gay, Geek, Sport, LGBT… N'ayez plus honte d'être inverti !

Retour sur les Folli/Crazyvores


03 mai 2015 - David Chevalier


Samedi 02 Mai, il y avait la soirée la Nuit des Follivores / Crazyvores au Bataclan, et nous y étions.

L’une des plus grandes soirées gay de la Capitale qui dure depuis plusieurs années : la Nuit des Follivores et Crazyvores a eu lieu la nuit dernière au Bataclan à Paris.

Minuit : ouverture des portes.

C’est au douzième coup de minuit avec quelques minutes de retard que les portes se sont ouvertes. Nous entrons dans cette fameuse salle parisienne connue pour ses spectacles. Sauf la nuit du Samedi au dimanche où les nuit des Follivores / Crazyvore font raisonner les décibels pendant de longues heures.

Première surprise et pas des moindres, la carte bleu. Même si nous sommes à Paris, comme pour certaines soirées, le vestiaire ne peut être compris dans le prix d’entrée. Du coup, prévoyez quelques petites pièces pour pouvoir le payer.

Une fois ces commodités réglées, nous voilà dans la salle de spectacle vidée de ses fauteuils avec le son qui raisonne déjà. Jusqu’à une heure la salle va se remplir entièrement, la Nuit des Follivores et Crazyvores va pouvoir commencer.

Le concept :

Nous sommes loin des DJ venus d’Espagne, du Brésil ou des US. En effet, la nuit des Follivores / Crazyvores vous replonge dans l’époque des tubes des années 80 – 90 – 2000 francophone pour les Follivores et anglophones pour les Crazyvores. Nous voilà donc entrain de danser sur Les démons de minuit, Tamperer, Mylène Farmer… Nous nous serions crus à une soirée en famille et amis pour fêter un mariage ou la nouvelle année. Mais non, vous êtes bien au Bataclan à Paris.

L’ambiance :

L’ambiance est donc pour le coup très conviviale et nous sommes loin des clichés du Marais. Les personnes sont sympathiques et souriantes à condition de l’être également.

Quelques hommes oserons enlever le haut mais une très grosse partie va le garder. Il faut dire que l’ambiance est beaucoup moins chaude qu’ailleurs. Normal, ce n’est pas le but de la soirée.

Pas de restriction au niveau des sexualités, tout le monde est le bienvenu, que vous soyez un homme ou une femme, bi, gay, hétéro, trans…

Les prix :

L’entrée est à 19 € avec une boisson. Au bar, compter une dizaine d’euros pour un whisky coca. Et attention toujours au piège de la carte bleu, un bar uniquement l’accepte et pas l’autre.

Conclusion :

La Nuit des Follivores et Crazyvores est une des soirées à faire si vous passez dans la Capitale. Le mélange des chansons anglaises et françaises permet de varier les plaisir. A cela ajoutons l’ambiance “bon enfant” ce qui permet de passer une excellente soirée ! Nous vous la recommandons si aimez ce genre de soirée.

Donnez votre avis !

Lire les articles précédents :
Tomber amoureux en 45 minutes ?

Ce n'est pas une blague mais une étude (sérieuse?) qui l'affirme ! D'après des psychologues et des universitaires dont Arthur...

Fermer