Changement d’heure ce soir, on recule et on…

Chaque année, on se dit, c’est la der des der !

Et bien non, aujourd’hui, samedi 30 octobre, nous allons à nouveau changer d’heure afin de retrouver la véritable heure de notre fuseau horaire. Et ça fait un peu plus de 100 ans qu’en France et en Europe, l’heure change plusieurs fois par an. Même les deux guerres mondiales n’arriveront pas à faire arrêter ce changement d’heure. Sous l’occupation, la zone dite « libre » n’avait pas toujours la même heure que la zone occupée. Avec la crise du pétrole, ce changement d’heure est remis en avant durant la course pour les économies d’énergie.

L’Union Européenne veut enfin l’arrêter.

En 2018, lors d’une consultation organisée par la Commission européenne, 83 % des 4,6 millions de citoyens ayant pris part à ce sondage se sont prononcés en faveur de la suppression du changement d’heure. Cette demande a été également soutenue par le Parlement européen qui avait adopté en février 2018 une résolution dans ce sens. Le président de la Commission de l’époque, Jean-Claude Juncker, avait alors proposé aux États membres de supprimer le changement d’heure à partir d’avril 2019.

Pourquoi ça bloque ?

Le problème en Europe, c’est de se mettre d’accord. Dans quel fuseau horaire on se met ? Pour faire simple, est-ce que nous restons dans l’heure d’été comme ce fut le cas pendant la pause de 1945 à 1976 en France ou revenons-nous à notre fuseau horaire d’origine, celui du début des années 1900.

Tout le monde est d’accord pour dire que les économies sont modestes et que ça ne sert à rien de perdurer cette tradition. Un point positif qui permettra peut-être une finalité de cet éternel débat dans cette drôle d’Europe*.

*Drôle d’Europe est un terme repris de l’émission éponyme que vous retrouvez sur FranceInfo, Canal 27 de la TNT.

0 Commentaires

Donnez votre avis !

©2021 inverti

ou

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

ou

Créer un compte